Jane Jacobs (1916-2006): nom d'alliance

Pays :États-Unis
Langue :anglais
Naissance :04-05-1916
Mort :25-04-2006
Note :
Journaliste. - Spécialiste des problèmes urbains
ISNI :ISNI 0000 0001 2143 3225

Ses activités

Auteur du texte3 documents

  • Déclin et survie des grandes villes américaines

    Description matérielle : 1 vol. (411 p.)
    Description : Note : Bibliogr. p. 403-404
    Édition : Marseille : Éd. Parenthèses , impr. 2012
    Postfacier : Thierry Paquot
    Traducteur : Claire Parin

    disponible en Haut de Jardin

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb42728947f]
  • Déclin et survie des grandes villes américaines

    Description matérielle : 435 p.
    Édition : Liège : P. Mardaga , cop. 1991
    Traducteur : Claire Parin-Sénémaud

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb37394590v]
  • The economy of cities

    Description matérielle : 268 p.
    Édition : New York : Random House , 1969

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb356183769]

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Jane Jacobs (1916-2006)

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Déclin et survie des grandes villes américaines / Jane Jacobs ; trad. de l'américain et présenté par Claire Parin-Sénémaud, 1991
  • LC authorities (2008-06-24)

Biographie Wikipedia

  • Jane Jacobs (née Jane Butzner 4 mai 1916 à Scranton, Pennsylvanie - 25 avril 2006 à Toronto) est une auteur, une militante et une philosophe de l'architecture et de l'urbanisme. Ses théories ont sensiblement modifié l'urbanisme nord-américain.Elle est née aux États-Unis et demeurait à Toronto, Ontario. Jane Jacobs a passé son existence à étudier l'urbanisme. Ses études sont basées sur l'observation : elle commença par observer les villes, reporter ce qu'elle observe, puis créa des théories pour décrire ses observations. Elle a changé le cours de l'urbanisme dans de nombreuses villes nord-américaines, y compris Toronto.En 1944, elle épouse Robert Hyde Jacobs, dont elle a eu deux fils, James Kedzie (né en 1948) et Edward Decker (né en 1950) et une fille, Mary. En 1968, durant la guerre du Viêt Nam, elle quitte les États-Unis avec ses fils afin de leur éviter le service militaire et trouve refuge au Canada.En 1980, elle offre une perspective « urbanistique » sur l'indépendance du Québec dans son livre The Question of Separatism: Quebec and the Struggle over Sovereignty.

Pages équivalentes