Maximinian de Crinis (1889-1945)

Langue :allemand
Naissance :1889
Mort :1945
Note :
Psychiatre d'origine autrichienne, émigré en Allemagne en 1934
Autre forme du nom :Max de Crinis (1889-1945)
ISNI :ISNI 0000 0000 8349 8465

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Maximinian de Crinis (1889-1945)

Pages dans data.bnf.fr

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • LCNA, 1987-1991

Autre forme du nom

  • Max de Crinis (1889-1945)

Biographie Wikipedia

  • Max de Crinis (né le 29 mai 1889 à Ehrenhausen près de Graz, mort le 2 mai 1945 à Stahnsdorf près de Berlin) était un psychiatre et neurologue qui a exercé pendant le Troisième Reich nazi. Il avait fui l'Autriche et, au sein des psychothérapeutes de l'Institut Göring, le bruit courait qu'il avait dû quitter son pays après avoir participé à une tentative de putsch. Il affichait des positions ouvertement antisémites. À l'instar de collègues comme Alfred Hoche, il était très virulent contre toute forme de psychothérapie, pour lui et a fortiori plus encore contre la psychanalyse freudienne qu'il voyait comme à bannir. Tout au plus pouvait-il admettre que la psychothérapie devait être une méthode accessoire pour une science nosologique et physiologique. Il s'était par ailleurs opposé à plusieurs reprises à son collègue Matthias Göring qui dirigeait l'institut de psychothérapie nazie.Max de Crinis a dirigé la clinique universitaire neurologique de Cologne et la clinique psychiatrique et neurologique de la Charité à Berlin. Il était SS-Standartenführer et consultant ministériel pour les questions médicales au bureau scientifique du Ministère du Reich pour la science, l'éducation et la propagande (en allemand : Reichsministeriums für Wissenschaft, Erziehung und Volksbildung). C'est à ce titre qu'il a préparé le Programme Aktion T4 d'euthanasie et participé à sa réalisation. Il se suicide le 2 mai 1945.

Pages équivalentes