Robert II (roi de France, 0972?-1031)

Image non encore disponible
Pays :France
Langue :latin
Sexe :masculin
Naissance :972
Mort :1031
Note :
Fils et successeur de Hugues Capet. - Roi de France de 996 à 1031
Domaines :Histoire de la France
Autres formes du nom :Robert II (roi de France, 0972?-1031) (français)
Robertus II (roi de France, 0972?-1031) (latin)
Robertus Pius (roi de France, 0972?-1031) (latin)
Voir plus
ISNI :ISNI 0000 0003 7457 9118

Ses activités

Autorité émettrice de monnaie2 documents2 documents numérisés

  • Denier

    Description technique : Denier
    Description : Technique de l'image : frappe
    Note : Royales 2
    Cote : BNF Richelieu Monnaies, médailles et antiques exemplaire unique
    Denier
    Édition : Paris , [996/1031]

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb386399196]
  • Denier

    Description technique : Denier
    Description : Technique de l'image : frappe
    Note : Royales 189
    Cote : BNF Richelieu Monnaies, médailles et antiques exemplaire unique
    Denier
    Édition : Laon , 996-1030

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb38639806k]

Compositeur présumé1 document

Auteur du texte1 document

  • Lettres en forme de chartres du roy Robert, portans confirmation du démembrement et division faite du comté royal de Beauvais et de la donation d'une partie d'iceluy aux évesques et à l'église dudit Beauvais...

    Description matérielle : In-4°, 3 p.
    Description : Note : 1015, après le 24 octobre
    Édition : (S. l. n. d.)
    Auteur du texte : France

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb33809888s]

Auteur ou responsable intellectuel1 document

  • Rex sol justitiae. Trois pièces pour grand orgue, sur un thème grégorien du roi Robert le Pieux, (op. 12)

    Édition : Paris ; Bruxelles : Henry Lemoine et C.ie, éditeurs , 1927
    Compositeur : Auguste Sérieyx (1865-1949)

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb43270087k]

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Robert II (roi de France; 0972?-1031)

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Documents de cet auteur : [Acte royal. 1015, après le 24 octobre. - Saint-Denis.]
    Rituel [Enregistrement sonore] : chants sacrés des premiers Capétiens / Pérotin le Grand, Robert le Pieux... L'empreinte digitale ED13154
  • Ouvrages de reference : GDEL : Robert II le Pieux
    Clavis SGL : Robertus Pius Francorum rex II
  • Catalogues de la BnF : BN Cat. gén. actes royaux

Autres formes du nom

  • Robert II (roi de France, 0972?-1031) (français)
  • Robertus II (roi de France, 0972?-1031) (latin)
  • Robertus Pius (roi de France, 0972?-1031) (latin)
  • Robert le Pieux (roi de France, 0972?-1031) (français)
  • Robertus II (roi de France, 0972?-1031) (latin)

Biographie Wikipedia

  • Robert II, surnommé « Robert le Pieux » est né à Orléans vers 972 et est mort au château de Melun le 20 juillet 1031. Fils d’Hugues Capet et de son épouse Adélaïde d'Aquitaine, il est le deuxième roi franc de la dynastie capétienne. Il règne de 996 à 1031 et est ainsi l'un des souverains de l’an mil.Associé dès 987 à la royauté, il assiste son père sur les questions militaires (avec le siège par deux fois, en 988 et 991 de Laon). Sa solide instruction, assurée par Gerbert d'Aurillac (le futur pape Sylvestre II) à Reims, lui permet de s’occuper des questions religieuses dont il devient rapidement le garant (il dirige le concile de Verzy en 991 et celui de Chelles en 994). Poursuivant l’œuvre politique de son père, après 996, il parvient à maintenir l’alliance avec la Normandie et l’Anjou et à contenir les ambitions d'Eudes II de Blois.Au prix d’une longue lutte débutée en avril 1003, il conquiert le duché de Bourgogne qui aurait dû lui revenir en héritage à la mort, sans descendance directe, de son oncle Henri Ier de Bourgogne, mais que ce dernier avait transmis à son beau-fils Otte-Guillaume.Les déboires conjugaux de Robert le Pieux avec Rozala d'Italie et Berthe de Bourgogne (qui lui valent une menace d’excommunication), puis la mauvaise réputation de Constance d'Arles, contrastent étrangement avec l’aura pieuse, à la limite de la sainteté, que veut bien lui prêter son biographe Helgaud de Fleury dans la Vie du roi Robert le Pieux (Epitoma vitae regis Roberti pii). Sa vie est alors présentée comme un modèle à suivre, faite d’innombrables donations pieuses à divers établissements religieux, de charité envers les pauvres et surtout de gestes considérés comme sacrés, telle que la guérison de certains lépreux : Robert est le premier souverain considéré comme thaumaturge. La fin de son règne révèle la relative faiblesse du souverain qui doit faire face à la révolte de son épouse Constance d'Arles puis de ses propres fils (Henri et Robert) entre 1025 et 1031.

Pages équivalentes