Apollonius de Perga (0262?-0190? av. J.-C.)

Illustration de la page Apollonius de Perga (0262?-0190? av. J.-C.) provenant de Wikipedia
Pays :Grèce
Langue :grec ancien (jusqu'à 1453)
Sexe :masculin
Naissance :- 262
Mort :- 190
Note :
Mathématicien, astronome, astrologue
Autres formes du nom :Apollonius Pergaeus (0262?-0190? av. J.-C.) (latin)
̓Apollṓnios ho Pergaîos (0262?-0190? av. J.-C.)
Ἀπολλώνιος ὁ Περγαῖος (0262?-0190? av. J.-C.)
Voir plus
ISNI :ISNI 0000 0001 0905 1339

Ses activités

Auteur du texte47 documents5 documents numérisés

  • Traité composé de huit livres. - Seuls les 4 premiers nous sont parvenus dans leur texte original grec ; les trois suivants ne sont connus que par une traduction arabe écrite vers 1250 ; le dernier livre n'a jamais été retrouvé

  • Apollonii Pergaei locorum planorum libri II

    Description matérielle : XVIII-233 p.
    Édition : Glasguae : in aedibus academicis, excudebant R. et A. Foulis , 1749
    Éditeur scientifique : Robert Simson (1687-1768)

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb300237353]
  • Apollonii Pergaei quae graece exstant cum commentariis antiquis

    Description matérielle : 2 vol.
    Description : Note : Texte grec et trad. latine en regard
    Édition : Stuttgart : B. G. Teubner , 1974
    Éditeur scientifique : Johan Ludvig Heiberg (1854-1928)
    Traducteur : Johan Ludvig Heiberg (1854-1928)

    2 documents numérisés : Volume 1 - Volume 2
    [catalogue, Visualiser dans Gallica][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb37229594t]
  • Apollonii Pergei... Opera per doctissimum philosophum Joannem Baptistam Memum... de graecon latinum traducta

    [Reprod.]
    Description matérielle : 1 microfilm
    Description : Note : Texte en latin trad. du grec. - Date d'éd. du microfilm provenant d'un catalogue d'éditeur
    Édition : Cambridge (Mass.) : Omnisys , [ca 1990]

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb37244811b]
  • Apollonii Pergaei Conicorum lib. V, VI, VII

    Description matérielle : 4 parties en 1 vol. ([32]-415 p.)
    Édition : Florentiae : J. Cocchini , 1661
    Éditeur scientifique : Giovanni Alfonso Borelli (1608-1679)
    Traducteur : Abraham Ecchellensis (1605-1664)

    [catalogue, Visualiser dans Gallica, table des matières][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb300237295]

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Documents de cet auteur : Conics. Books V to VII. The Arabic translation of the lost Greek original... / Apollonius ; ed. with translation and comment. by G. J. Toomer, 1990
  • Ouvrages de reference : GDEL : Apollonios ou Apollonius de Perga
    Clavis SGL : Apollonius Pergaeus
    Encycl. Grèce
    LCNA, 1986 : Apollonius, of Perga
  • Catalogues de la BnF : BN Cat. gén. : Apollonius de Perga

Autres formes du nom

  • Apollonius Pergaeus (0262?-0190? av. J.-C.) (latin)
  • ̓Apollṓnios ho Pergaîos (0262?-0190? av. J.-C.)
  • Ἀπολλώνιος ὁ Περγαῖος (0262?-0190? av. J.-C.)
  • Apollonios de Perga (0262?-0190? av. J.-C.)
  • Apollonius de Perge (0262?-0190? av. J.-C.)
  • Apollonio di Perge (0262?-0190? av. J.-C.)
  • Apollonius (0262?-0190? av. J.-C.)
  • Abulūnyūs (0262?-0190? av. J.-C.) (arabe)
  • أبلونيوس (0262?-0190? av. J.-C.) (arabe)

Biographie Wikipedia

  • Apollonios de Perga ou Apollonius de Perge (en grec ancien Ἀπολλώνιος / Apollốnios, v. 262 – v. 190 av. J.-C.) était un géomètre et astronome grec. Il serait originaire de Pergé (ou Perga, ou encore Pergè actuelle Aksu en Turquie).Apollonios est célèbre pour ses écrits sur les sections coniques. C’est aussi lui qui donna à l’ellipse, à la parabole, et à l’hyperbole les noms que nous leur connaissons. On lui attribue en outre l’hypothèse des orbites excentriques pour expliquer le mouvement apparent des planètes et la variation de vitesse de la Lune.Vitruve indique que l’araignée (l’astrolabe plan) aurait été inventée par Eudoxe de Cnide ou Apollonios.Pappus d’Alexandrie a donné des indications sur une série d’ouvrages d’Apollonios perdus qui permirent la déduction de leurs contenus par les géomètres de la Renaissance. Sa méthode novatrice et sa terminologie, spécialement dans le domaine des coniques, a influencé plusieurs mathématiciens postérieurs dont François Viète, Kepler, Isaac Newton et René Descartes. Une anecdote sur Apollonios raconte qu’il a été est atteint d’une véritable fièvre isopséphique, donnant une méthode pour calculer la valeur d’un vers d’Homère non pas seulement en additionnant les lettres qui le composent mais en les multipliant.

Pages équivalentes