Jean Sarrazin (clerc poitevin, 11..-11..)

Pays :France
Langue :latin
Naissance :11..
Mort :11..
Note :
Traduisit du grec en latin
Clerc, maître à l'école cathédrale de Poitiers
Son activité est contemporaine de l'abbatiat d'Eudes de Taverny à Saint-Denis (1162-1169), et de l'exil en France de Jean de Salisbury (1164-1170)
Autres formes du nom :Johannes Sarracenus (latin)
Johannes Sarracenus (latin)
ISNI :ISNI 0000 0000 7771 9954

Ses activités

Traducteur1 document

  • Contenu dans : Commentaire de "La théologie mystique" de Denys le pseudo-Aréopagite

    La théologie mystique. - [1]

    Description matérielle : 267 p.
    Description : Note : Contient une trad., d'après la version latine de Jean Sarrazin, de "La théologie mystique" et des "Épîtres I à V" de Denys. - Bibliogr. p. 235-236. Index
    Édition : Paris : les Éd. du Cerf , 1993
    Auteur du texte : Denys l'Aréopagite (auteur prétendu)

    [catalogue]

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • La théologie mystique / Denys le pseudo-Aréopagite ; [trad. de la version latine de Jean Sarrazin], dans : "Commentaire de la Théologie mystique de Denys le pseudo-Aréopagite..." / saint Albert le Grand ; trad... par Édouard-Henri Wéber, O.P., 1993
  • Dict. spiritualité : SARRAZIN (Jean)

Autres formes du nom

  • Johannes Sarracenus (latin)
  • Johannes Sarracenus (latin)

Biographie Wikipedia

  • Jean Sarrazin, ou Johannes Sarracenus en latin, est un clerc, maître à l'école cathédrale de Poitiers au XIIe siècle.Jean Sarrazin est l'auteur d'une traduction du grec au latin de Denys l'Aréopagite qui fut achevée en 1167. Hugues de Saint-Victor avait participé à la traduction jusqu'à sa mort en 1141. Bien que Scot Érigène avait déjà traduit les textes de Denys, Jean considérait que les traductions latines de son époque posaient de nombreux problèmes d'interprétation et de complexité. Son texte a été utilisé par Thomas Gallus, Albert le Grand et Thomas d'Aquin.Il est actif pendant l'exil en France de Jean de Salisbury (1164-1170), qui le presse de donner sa traduction. Il a écrit un commentaire sur la Hiérarchie céleste du même Denys.

Pages équivalentes