Gustave Thuret (1817-1875)

Illustration de la page Gustave Thuret (1817-1875) provenant de Wikipedia
Pays :France
Langue :français
Sexe :masculin
Naissance :Paris (France), 23-03-1817
Mort :Nice (Alpes-Maritimes), 05-1875
Note :
Botaniste. - Correspondant pour la section botanique, Académie des sciences. - Fondateur du jardin botanique portant son nom à Antibes, Alpes-Maritimes. - Membre de la Société botanique de France
ISNI :ISNI 0000 0000 6647 1228

Ses activités

Auteur du texte8 documents2 documents numérisés

  • Notes algologiques

    recueil d'observations sur les algues

    Description matérielle : 2 fasc. en 1 vol. (XX-196 p.-L f. de pl.)
    Description : Note : 7 des 25 pl. illustrant le 1er fasc. mq. Le 2e fasc., auquel mq. le texte, comprend les pl. 26-50, précédées de 2 pl. non numérotées
    Édition : Paris : G. Masson , 1876
    Auteur du texte : Édouard Bornet (1828-1911)

    2 documents numérisés : Volume 1 - Volume 2
    [catalogue, Visualiser dans Gallica, table des matières][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb31467630q]
  • Recherches sur la fécondation des fucacées

    suivies d'observations sur les anthéridies des algues

    Description matérielle : 46 p.-[5] p. de pl.
    Description : Note : Extrait des "Annales des sciences naturelles", 4e série, botanique, t. II et III
    Édition : Paris : V. Masson , 1855

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb31467632d]
  • Deuxième note sur la fécondation des fucacées, par M. G. Thuret

    Description matérielle : In-8° , 16 p.
    Description : Note : La planche portant les fig. annoncées à la fin de l'ouvrage mq. - Extrait des "Mémoires de la Société impériale des sciences naturelles de Cherbourg", t. V, avril 1857
    Édition : Cherbourg : impr. de Bedelfontaine et Syffert , 1857

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb31467629h]
  • Essai de classification des nostochinées, par M. G. Thuret. [Précédé de remarques explicatives par Éd. Bornet.]

    Description matérielle : In-8° , 11 p.
    Description : Note : Extrait des "Annales des sciences naturelles", 6e série, botanique, t. I
    Édition : Paris : impr. de Martinet , (1875)

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb31467626g]
  • Etudes phycologiques

    analyses d'algues marines

    Description matérielle : 101 p.-50 pl.
    Description : Note : Notes bibliogr.
    Édition : Amsterdam : Asher , 1966
    Directeur de publication : Édouard Bornet (1828-1911)
    Illustrateur : Alfred Riocreux

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb373836137]

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Voir aussi

  • Jardin d'acclimatation fondé au milieu du 19e siècle par Gustave Thuret (1817-1875). Donné à l'État en 1877, le jardin est confié en 1927 à l'Institut de recherches agronomiques, aujourd'hui Institut national de la recherche agronomique

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

Biographie Wikipedia

  • Gustave Adolphe Thuret, né le 23 mai 1817 à Paris et mort le 10 mai 1875 à Nice, était un botaniste français.Il venait d'une vieille famille huguenote, qui avait cherché quelque temps refuge aux Pays-Bas après la révocation de l'Édit de Nantes. La mère de Thuret avait été élevée en Angleterre si bien que l'anglais a été la première langue qu'il ait apprise, et il semble qu'il ait gardé de fortes sympathies pour la Grande-Bretagne tout au long de sa vie. Dans sa jeunesse, il a étudié le droit ; au cours de ses loisirs, il était un ardent musicien, et c'est au travers de son ami sur le plan musical, Devillers, qu'il a reçu, en 1837, sa première initiation en botanique. Débutant comme simple collectionneur, il ne tarda pas à être influencé par Joseph Decaisne (1809-1882), de qui il devint le disciple. C'est Decaisne qui fut le premier à l'encourager à entreprendre ces études algologiques qui allaient devenir sa principale œuvre.On lui doit la première observation de fécondation sur le Fucus. Il fonda le jardin botanique de la villa Thuret à Antibes en 1855 où travailla Charles Naudin et qui est aujourd’hui un centre de l'INRA.

Pages équivalentes