János Kájoni (1629?-1687)

Language :hongrois, latin
Birth :Jegenye (actuellement Leghea, Roumanie), 1629
Death :Szárhegy (actuellement Lăzarea, Roumanie), 25-04-1687
Note :Moine franciscain. - Compositeur. - D'origine valaque ; la forme roumaine de son nom (Ioan Căianu), donnée par certains ouvrages de référence, n'est pas attestée
Variants of the name :Ioan Căianu (1629?-1687)
János Caioni (1629?-1687)
ISNI :ISNI 0000 0001 0830 5835

Occupations

Compositeur3 documents

Auteur du texte1 document

Éditeur scientifique1 document

  • Codex Caioni

    un jour de noce baroque en Transylvanie

    Material description : 1 disque compact
    Technical description : Texte des airs avec trad.
    Note : Note : Enregistrement réalisé dans le cadre de la saison culturelle Européenne pour la Présidence française de l'Union Européenne au 2e semestre 2008 Distribution : Détail des interprètes Note sur l'enregistrement : ro. - Studio de la Radio nationale Roumaine. - 20071012. - 20071015 Texte des airs avec trad.
    Edition : [Paris] : Arion ; [France] : [distrib. Nocturne] , P 2008
    Record : 2007-10-12 - 2007-10-15 - Roumanie - Studio de la Radio nationale Roumaine
    Direction d'orchestre : Jean-Christophe Frisch
    Ensemble instrumental : XVIII-21 Le Baroque nomade

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb41286936j]

Documents about this author

Documents about the author János Kájoni (1629?-1687)

Pages in data.bnf.fr

Related authors

This page in data.bnf.fr lab

Sources and references

Sources

  • Fekete könyv : az erdélyi ferences kusztódia története / Kájoni János kézirata 1684, 1991
    Codex Caioni [Musique imprimée] / edited by Saviana Diamandi ; introductory studies by Saviana Diamandi, Ágnes Papp, 1993-1994
  • Biogr. Hongrie
    Grove music online : Căianu [Kajoni, Kájoni, Kaioni, Cajoni], Ioan [Joan, Joannes, Johannes]

Variants of the name

  • Ioan Căianu (1629?-1687)
  • János Caioni (1629?-1687)

Wikipedia Biography

  • Johannes Caioni, connu également sous son nom roumain, Ioan Caianu, ou encore sous celui, hongrois, de Kájoni János, né orthodoxe en 1629 en Valaques, converti au catholicisme en 1638, devient franciscain en 1650.Il est nommé évêque vicaire général de Transylvanie en 1678 par le pape Innocent IX, qui a entendu parler de ses talents de musicien. Il renonce ensuite à cette charge pour se consacrer à des tâches moins administratives. Humaniste typique du XVIIe siècle, il s'intéresse à bien d'autres choses que la musique: les plantes médicinales, la facture d'orgue, l'édition, l'imprimerie, mais c'est en tant que premier musicien et collectionneur musical roumain qu'il a acquis une réputation européenne, aussi grâce au Codex-Caioni, découvert dans un mur en 1988, après avoir été caché par les moines avant l'arrivée des troupes sovietiques en fin de la seconde guerre mondiale. Johannes Caioni meurt en 1687, prieur du monastère de Lazarea (Szarhegy).

Closely matched pages