Juan Carlos Portantiero

Pays :Argentine
Langue :espagnol; castillan
Note :
Politologue. - En poste à Consejo nacional de investigaciones científicas y técnicas (CONICET), Buenos Aires, Argentine (en 1987)
ISNI :ISNI 0000 0001 1672 1855

Ses activités

Auteur du texte2 documents

  • Estudios sobre los orígenes del peronismo

    Description matérielle : 1 vol. (190 p.)
    Description : Note : Bibliogr. p. 40-44
    Édition : Buenos Aires : Siglo XXI , 2004
    Auteur du texte : Miguel Murmis

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb41065847x]
  • La producción de un orden

    ensayos sobre la democracia entre el estado y la sociedad

    Description matérielle : 190 p.
    Édition : Buenos Aires : Nueva visión , 1988

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb36659499f]

Éditeur scientifique2 documents

  • Ensayos sobre la transición democrática en la Argentina

    Description matérielle : 418 p.
    Description : Note : Notes bibliogr.
    Édition : Buenos Aires : Puntosur Ed. , cop. 1987
    Éditeur scientifique : José Nun

    disponible en Haut de Jardin

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb374590456]
  • Ensayos sobre la transición democrática en la Argentina

    Description matérielle : 418 p.
    Description : Note : Notes bibliogr. à la fin de chaque chap.
    Édition : Buenos Aires : Puntosur ed. , cop. 1987
    Éditeur scientifique : José Nun

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb37403232x]

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Ensayos sobre la transición democrática en la Argentina / José Nun, Juan Carlos Portantiero comp., 1987

Biographie Wikipedia

  • Juan Carlos Portantiero (Buenos Aires, 1934 - Buenos Aires, 9 mars 2007) était un sociologue d' Drapeau de l’Argentine Argentine, spécialisé dans l'étude des travaux d'Antonio Gramsci.Il a reçu un diplôme en sociologie de l'Université de Buenos Aires (UBA). Il s'est exilé pendant le gouvernement militaire (1976-1983) en raison des menaces reçues. Il a émigré au Drapeau du Mexique Mexique, où il a fondé le journal « Controversia ».Après le retour de la démocratie, il devint l'un des universitaires argentins les plus respectés et a eu une influence directe sur la politique en tant que conseiller du président radical Raúl Alfonsín et membre d'Unión Cívica de l'équipe de conseillers a doublé Grupo Esmeralda.Il a été élu doyen de l'école des sciences sociales de l'Université de Buenos Aires (1990-1998).

Pages équivalentes