L. B. Smith

Pays :Grande-Bretagne
Langue :anglais
Note :
Botaniste
ISNI :ISNI 0000 0001 0907 4661

Ses activités

Auteur du texte1 document

  • Flora of tropical East Africa

    Velloziaceae

    prepared at the Royal botanic gardens, Kew with assistance from the East African herbarium

    Description matérielle : 8 p.
    Description : Note : Index
    Édition : [London] : Crown agents for oversea governments and administrations , 1975
    Auteur du texte : Edward S. Ayensu, Roger M. Polhill
    Éditeur scientifique : Roger M. Polhill

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb374487012]

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Flora of Tropical East Africa : prepared at the Royal botanic gardens, Kew with assistance from the East african herbarium / ed. R. M. Polhill. Velloziaceae / by L. B. Smith and E. S. Ayensu, 1975

Biographie Wikipedia

  • Lyman Bradford Smith est un botaniste américain, né le 11 septembre 1904 à Winchester (Massachusetts) et mort le 4 mai 1997. Il est considéré, avec Carl Christian Mez (1866-1944), comme le grand spécialiste des Broméliacées.Il fait ses études à l’université Harvard où il obtient son Bachelor of Arts en 1925 et son Master of Arts en 1929. Il fait cette année-là sa première expédition au Brésil et obtient son doctorat l’année suivante.De 1931 à 1947, il est conservateur à l’herbier Gray de l'université de Harvard. Il devient alors conservateur associé des phanérogames à l’U.S. National Museum of Natural History, puis conservateur en 1957, botaniste senior en 1966 et botaniste émérite en 1974.Pour ses recherches botaniques il retourne plusieurs fois au Brésil entre 1948 et 1971. Il étudie également la flore en Argentine (1948, 1968 et 1972), à Cuba (1936) et au Costa Rica (1966). Durant sa carrière il visite les principaux herbiers d'Europe pour étudier les collections botaniques et compléter ses observations. Grand spécialiste des Broméliacées dont il publie une révision complète dans la série des Flora Neotropica entre 1974 et 1979 il a également contribué à l'étude des Bégoniacées et des Velloziacées. Ses publications scientifiques s'élèvent à plus de 300.

Pages équivalentes