Luca Belludi (1206?-1286?)

Illustration de la page Luca Belludi (1206?-1286?) provenant de Wikipedia
Langue :latin
Naissance :1206
Mort :1286
Note :
Ecclésiastique. - Compagnon de Saint Antoine de Padoue
ISNI :ISNI 0000 0000 3555 8953

Ses activités

Auteur du texte1 document1 document numérisé

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Saint Antoine de Padoue : sa vie selon le manuscrit de son compagnon Fr. Luc / publ. par Marcel Dhanys ; préf. du R. P. J. - E. Drochon, 1995 [document électronique : reprod. de l'éd. de 1899]
  • Internet : http : // lcweb.loc.gov, 1997-02-11

Biographie Wikipedia

  • Luca Belludi, issu d'une famille noble originaire de Padoue, est un moine franciscain qui, selon la tradition, fut vêtu à partir de l'âge de 25 ans de la robe de bure de saint François d'Assise.Ordonné moine en 1227, ce fut un prêtre savant et cultivé qui fréquenta dans sa jeunesse l'Université de Padoue. Il connut saint Antoine de Padoue, qui fut pour lui un ami sincère et fidèle. Il aida également ce dernier en l'assistant dans la rédaction de ses Sermons.Il s'engagea pour libérer Padoue de la tyrannie d'Ezzelino, qui y sévissait aux alentours de 1256. Il encouragea la libération de la ville par des prières à saint Antoine de Padoue, saint auquel il resta fidèle même après sa mort.Après la mort de Belludi le 17 février 1286 son corps fut déposé dans l'urne qui contenait la dépouille de saint Antoine, pour honorer sa fidélité au saint, jusqu'à son transport en 1971 dans la chapelle du Bienheureux Luca, de saint Philippe et de Jacques le Mineur, apôtres.Le 18 mai 1927, Pie IX béatifia Luca Belludi. Aujourd'hui il nous reste de Luca Belludi ses Sermons et le fait qu'il est connu pour assister les étudiants dans leurs études, qui le prient pour réussir. On dit de lui qu'il . Une rue voisine du Prato della Valle et le cloître extérieur de la Basilique Saint-Antoine de Padoue, construit dans le style gothique, lui sont dédiés.

Pages équivalentes