ʿAlī ibn Muḥammad al- Qalaṣādī (1412-1486)

Illustration de la page ʿAlī ibn Muḥammad al- Qalaṣādī (1412-1486) provenant de Wikipedia
Langue :arabe
Naissance :Baza (Espagne), 1412
Mort :Béja (Tunisie), 10-12-1486
Note :
Mathématicien, astronome, juriste et savant
Autres formes du nom :علي بن محمد القلصادي (1412-1486) (arabe)
Ali ibn Mohamed ibn Ali al-Qoraši Noureddine Abu-l-Hasen l-Basti Qalasadi (arabe)
ʿAlī ibn Muḥammad al-Qurašī al-Basṭī al- Qalaṣādī (1412-1486) (arabe)
Voir plus
ISNI :ISNI 0000 0000 8168 7465

Ses activités

Auteur du texte4 documents1 document numérisé

  • Šarḥ Muḫtaṣar Ḫalīl

    Cote : Arabe 7243
    Description matérielle : 211 fol. F. 211 laissé en blanc

    [catalogue BnF archives et manuscrits, Visualiser dans Gallica][ark:/12148/cc94718z]
  • Al-ĠURRA al-miṣriyya fī šarḥ al-Manzūma al-Tilimsāniyya

    [catalogue BnF archives et manuscrits][ark:/12148/cc5751p/cd0e1439]
  • Kašf al-asrār ʿan ʿilm ḥurūf al-ġubār

    Description matérielle : 1 vol. (104, 80 p.)
    Description : Note : Notes bibliogr.. - Texte en arabe et traduction en français
    Édition : Carthage : Maison arabe du livre , 1988
    Éditeur scientifique : Muḥammad Suwaysī (1915-2007)

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb39433414f]
  • Contenu dans : Algorithmes et approximations

    Kitāb Tabṣirat al-mubtadī. - [1]

    Description matérielle : 58-22 p.
    Description : Note : Contient aussi un extr. en arabe d'un manuscrit d'Al-Qalasadi
    Édition : Tunis : Maghreb éd. , 1987

    [catalogue]

Auteur du commentaire1 document

  • ʿAlī ibn Muḥammad al-Qalaṣādī

    Contenu dans les archives et manuscrits : TALḪĪṢ aʿmāl al-ḥisāb. Commentaires :

    [catalogue BnF archives et manuscrits][ark:/12148/cc5694v/cd0e1612]

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur ʿAlī ibn Muḥammad al- Qalaṣādī (1412-1486)

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Documents de cet auteur : Algorithmes et approximations / par Néjib Boulahia, 1987
  • Ouvrages de reference : Encycl. Islam
    GAL, G. II, parag., 266
    Kaḥḥālah, t. 7, p. 230
  • Catalogues de la BnF : BN Service arabe

Autres formes du nom

  • علي بن محمد القلصادي (1412-1486) (arabe)
  • Ali ibn Mohamed ibn Ali al-Qoraši Noureddine Abu-l-Hasen l-Basti Qalasadi (arabe)
  • ʿAlī ibn Muḥammad al-Qurašī al-Basṭī al- Qalaṣādī (1412-1486) (arabe)
  • ʿAlī ibn Muḥammad al-Qurašī al-Qalaṣādī al- Basṭī (1412-1486) (arabe)
  • علي بن محمد القرشي القلصادي البسطي (1412-1486) (arabe)
  • ʿAlī ibn Muḥammad al-Qurašī al-Basṭī al- Ḳalaṣādī (arabe)

Biographie Wikipedia

  • Al-Qalasâdî (القلصادي), de son nom complet Abû al-Hasan b. 'Alî b. Muhammad al-Qalasâdî, né en 1412 à Basta بسطة (actuellement Baza dans la région de Jaén en Andalousie) et décédé en 1486 à Béja (Tunisie), est un mathématicien andalou.En usant de lettres pour désigner la racine carrée, l'égalité ou encore l'inconnue dans une équation, al-Qalasadi agit comme les algébristes modernes. Al-Qalasadi utilisait ainsi la première lettre du mot arabe chay (chose) en notant l'inconnue x, 12x s'écrivant 12 « ch ». Cette appellation sera reprise par Adam Ries et fut nommée cosa en italien et notée R (du latin res). Le carré de l'inconnue est symbolisé par un « m », première lettre du mot arabe mourabbaa signifiant « carré ». 6 « M » signifie donc 6x². La racine carrée est quant à elle symbolisée par « j », première lettre du mot arabe jêdr signifiant « racine ». La racine de 7 s'écrit alors: 7 « j ». L'égalité est symbolisée par la lettre « L », une égalité comme la racine de 9 = 3, s'écrit alors, de droite à gauche : 3 « l » √ de 9.Ses contributions au symbolisme algébrique consistaient à utiliser de courts mots arabes, ou seulement leurs lettres initiales, comme symboles mathématiques. En particulier, il a utilisé :wa voulant dire « et » pour + illa voulant dire « moins » pour - fi voulant dire « fois » pour × ala voulant dire « sur » pour la division (/) « j » de jêdr voulant dire « racine »« ch » de chayvoulant dire « chose » (x, l'inconnue) « m » de mal pour x à la puissance 2 « k » de kab pour x à la puissance 3 « l » de yadilou pour = Al-Qalasadi a écrit plusieurs livres sur l'arithmétique et un sur l'algèbre. Quelques-uns sont des commentaires comme son commentaire sur le Talkhis amal al-hisab (Résumé d'opérations arithmétiques) d'Ibn al-Banna, un mathématicien marocain mort un siècle auparavant. Son important traité s'appelle Al-Tabsira fi'lm al-hisab (Éclaircissement de la science de l'arithmétique). Il en écrit une version simplifiée, le Dévoilement de la science de l'arithmétique, et une troisième version, le Dévoilement des secrets de l'usage des lettres tumultes.

Pages équivalentes