Jean-François Fleuriau (1700-1765)

Pays :France
Langue :français
Naissance :02-02-1700
Mort :1765
Note :
A aussi écrit en latin
Jésuite. - Né à Rennes, il entre dans la Compagnie le 15 septembre 1715, noviciat et philosophie à Paris (1715-1719). Régent de grammaire, d'humanités et de rhétorique (1719-1727) à Caen, Rennes et Arras. Ordonné après sa théologie à Louis le Grand (1730). Il enseigne la philosophie à Tours (1731-1734). Profession en 1733. Il se partage entre la prédication et ses responsabilités dans divers collèges (1734-1751). De 1751 à la suppression de la Compagnie, il réside à Louis le Grand comme écrivain. - Il a partipé à la rédaction du "Journal de Trévoux" sous la dir. du P. Berthier et a écrit des pièces de poésie. - J.-F. Fleuriau était frère du P. Bertrand-Gabriel Fleuriau, S.J.
ISNI :ISNI 0000 0001 2137 3955

Ses activités

Auteur du texte4 documents

  • Le Génie de la France, poème sur la convalescence du Roy. [Signé : J.-F. Fleuriau.]

    Description matérielle : In-4° , 7 p.
    Édition : (S. l. , 1728.)

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb30441623f]
  • Contenu dans : Recueil de poësies latines et franc̜oises faites au sujet de la canonisation des saints Stanislas Kostka et Louis de Gonsague, de la Compagnie de Jesus

    Ode sur la gloire des saints, à l'occasion de la cérémonie faite pour la canonisation des SS. Stanislas Kotska et Louis de Gonzague.. - [9]

    Description matérielle : Pagination multiple (sig. A-C2 D-E4 F2 G4 H2 I4 K-L2 M4)
    Description : Note : Pièces de vers de circonstance. - Souvent reliées dans le désordre, les pièce habituellement sans titre propre ont chacune une pagination particulière mais les signatures sont continues. - L'exemplaire "idéalement ordonné" devrait donc réunir : "Ad poetas collegii Ludovici Magni", par le P. Noël-Étienne Sanadon (4 p., sig. A2) ; "Sanctis Stanislao Kostkae et Aloisio Gonzagae inter coelites simul relatis. Lyricum", par Pierre de Mareuil (4 p., sig. B2) ; "Sanctis Aloisio Gonzagae et Stanislao Kostkae, ut pietate sibi & sanguine junctam Galliarum reginam, regiamque domum sospitent", par Pierre Brumoy et la version en français : "Imitation de la piece latine. Aux saints Louis de Gonzague et Stanislas Kostka..." (4 p., sig. C2) ; "S. Stanislaus Kostka inter Jesum a matre oblatum & Eucharistiam", par Jean-Baptiste-Gabriel Pallienne (7-[1] p., sig. D4) ; "Amor divinus mortis victor in funere S. Stanislai Kostkae et S. Aloisii Gonzagae", dû au P. Gilles-Anne-Xavier de La Sante (7-[1] p., sig. E4) ; "Inextincta in sancto Stanislao Kostkarum nobilitas", par le P. Fiérard (4 p., sig. F2) , et 5 autres pièces
    Édition : , 1730

    [catalogue]
  • Ode sur la gloire des saints, à l'occasion de la cérémonie faite pour la canonisation des SS. Stanislas Kotska et Louis de Gonzague. [Signé : J.-F. Fleuriau.]

    Description matérielle : In-4° , 7 p.
    Édition : (Paris,) : J.-B. Coignard fils , 1730

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb30441624s]
  • Serenissimi Delphini cunae, hendecasyllabi. [Signé : J.-F. Fleuriau.]

    Description matérielle : In-4° , 4 p.
    Édition : (S. l. n. d.)

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb304416254]

Pages dans data.bnf.fr

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Documents de cet auteur : Le Génie de la France, poème sur la convalescence du Roy / J. - F. Fleuriau, 1728
  • Ouvrages de reference : DBF : Fleuriau (Jean-François-Joseph) : Hugues Beylard, S.J., corrige le CG et signale que l'édition revue et augm. de 1763 du "Théâtre des Grecs" de Pierre Brumoy est en réalité due au P. Bertrand-Gabriel Fleuriau
    Sommervogel
  • Catalogues de la BnF : BN Cat. gén. : Fleuriau (le P. Jean-François-Joseph), S.J.

Pages équivalentes