Nicolas-Julien Forgeot (1758-1798)

Illustration de la page Nicolas-Julien Forgeot (1758-1798) provenant de Wikipedia
Pays :France
Langue :français
Sexe :masculin
Naissance :07-1758
Mort :04-04-1798
Note :
Avocat, homme de lettres et auteur dramatique
Autre forme du nom :Forgeot (1758-1798)
ISNI :ISNI 0000 0001 2277 0207

Ses activités

Auteur du texte64 documents4 documents numérisés

  • Le double divorce, ou Le bienfait de la loi

    comédie en un acte et en vers...

    [Reprod.]
    Description matérielle : 1 microfiche
    Édition : [S.l.] : Micro Graphix , cop. 1993

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb37241280s]
  • Contenu dans : Répertoire général du théâtre français... Tome XIII

    Les épreuves, comédie, par Forgeot, représentée, pour la première fois, en 1785. - [3]

    Description matérielle : 1 vol.
    Édition : Paris : H. Nicolle , 1818

    [catalogue, Visualiser dans Gallica, table des matières]
  • Contenu dans : Répertoire général du théâtre français... Tome XIII

    Les Rivaux amis, comédie, par Forgeot, représentée, pour la première fois le 13 novembre 1782. - [2]

    Description matérielle : 1 vol.
    Édition : Paris : H. Nicolle , 1818

    [catalogue, Visualiser dans Gallica, table des matières]
  • La rupture inutile

    Description matérielle : 46 p.
    Description : Note : Paris, Théâtre français, 2 juillet 1797
    Création (théâtre, opéra) : Paris. - France. - Comédie-Française. - 17970702
    Édition : Paris : Huet , an V-1797

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb304497616]
  • L'Amour conjugal ou l'Heureuse crédulité, comédie...

    Description matérielle : 1 vol. (60 p.)
    Édition : À Paris : chez Lambert & Baudouin , 1781

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb32117596z]

Librettiste9 documents5 documents numérisés

Auteur ou responsable intellectuel1 document

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Documents de cet auteur : Le double divorce, ou Le bienfait de la loi : comédie en un acte et en vers / par Forgeot, 1995 [document électronique : reprod. de l'éd. de 1794-1795]
  • Ouvrages de reference : DBF
  • Catalogues de la BnF : BN Cat. gén.

Autre forme du nom

  • Forgeot (1758-1798)

Biographie Wikipedia

  • Nicolas-Julien Forgeot, né en juillet 1758 à Paris, mort le 4 avril 1798, est un librettiste, homme de lettres et dramaturge français.Forgeot ne se consacra d’abord à la littérature que comme délassement, et se livra presque entièrement aux occupations que lui donnait un emploi assez important comme inspecteur dans les postes.La pièce par laquelle il débuta, les Rivaux Amis, est une véritable bluette. Le dialogue en est tellement coupé qu’il n’y a pas trois tirades de six vers : tout ne roule que sur des mots, que des acteurs habiles faisaient valoir. Ces sortes de pièces, très à la mode quelques années avant la Révolution, étaient des canevas que les comédiens brodaient à leur gré : par leur jeu muet, par leurs inflexions, ils en faisaient tout le mérite ; et lorsqu’on lisait l’ouvrage, on était tout étonné de n’y rien trouver.Les Deux Oncles, en un acte, en vers (Paris, 1780, in-8°) eut du succès. Dans les Épreuves, qui suivirent les Rivaux Amis, en un acte, en vers (1782, in-8°), des progrès sont sensibles : les caractères sont plus développés, et le style a de la grâce et de l’élégance. La fable, dont le tissu est très délié, offre un personnage d’ingénue, plein de candeur et de naïveté. C’était un des rôles brillants de la charmante actrice Césarine Olivier, qui devait mourir quelque temps après, à la fleur de l’âge.Pendant la Révolution, Forgeot, ayant perdu son emploi, se livra entièrement à la littérature ; mais il ne justifia pas les espérances qu’avait fait concevoir le succès de sa comédie des Épreuves ; La Ressemblance, en trois actes, en vers libres (1796, in-8°) Parmi plusieurs pièces qu’il donna sur différents théâtres, et qui ne firent qu’y paraitre, on ne se souvient que de l’opéra en deux actes mêlés d’ariettes des Dettes (1787, in-8°), de Stanislas Champein, joué le 8 janvier 1787, où se trouvent des scènes très comiques.Forgeot mourut d’une maladie de poitrine.Son fils Louis Philippe, devenu en 1821 baron Philippe Morande-Forgeot, fut directeur à l'administration des Postes et épousa Cécile Bochet, veuve en 1ères noces de Henry Panckoucke. Ils n'eurent pas de descendance mais Louis Philippe intégra le cercle mondain et artistique des Bochet, des Panckoucke et des Marcotte de Quivières.

Pages équivalentes