Gavriil Romanovič Deržavin (1743-1816)

Image from Gallica about Gavriil Romanovič Deržavin (1743-1816)
Country :Russie (Fédération)
Language :russe
Gender :masculin
Birth :1743
Death :1816
Note :Poète
Variants of the name :Derjavinn (1743-1816) (russe)
Gauviil Derjavin (1743-1816) (russe)
Gavriil Romanovitch Derjavine (1743-1816) (russe)
See more
ISNI :ISNI 0000 0001 2135 7891

Occupations

Auteur du texte22 documents3 digitized documents

Documents about this author

Documents about the author Gavriil Romanovič Deržavin (1743-1816)

Pages in data.bnf.fr

Related authors

This page in data.bnf.fr lab

Sources and references

Sources

  • Documents by this author : Derjavine : un poète russe dans l'Europe des Lumières / publié sous la dir. d'Anita Davidenkoff, 1994
  • Ouvrages de reference : KLE
  • Catalogues de la BnF : BN Cat. gén. : Derjavin (Gavriil Romanovitch)
    BN Cat. gén. suppl.
    BnF Service russe, 2014-06-07

Variants of the name

  • Derjavinn (1743-1816) (russe)
  • Gauviil Derjavin (1743-1816) (russe)
  • Gavriil Romanovitch Derjavine (1743-1816) (russe)
  • Gauviil Romanovitch Derjavin (1743-1816) (russe)
  • Гавриил Романович Державин (1743-1816) (russe)

Wikipedia Biography

  • Gavrila Romanovitch Derjavine (en russe : Гаври́ла Рома́нович Держа́вин), né le 14 juillet (3 juillet) 1743 à Kazan, mort le 20 juillet (8 juillet) 1816, est un poète et homme politique russe. Bien que ses travaux soient traditionnellement associés à la littérature classique, ses meilleurs vers sont pleins d’antithèses et d’oppositions de sons, sur les traces des poètes métaphysiques comme John Donne ou d'autres poètes. Avant la venue d'Alexandre Pouchkine, il fut le plus grand poète de Russie. Il fut successivement militaire et magistrat, il fut gouverneur de Olonets (1784), de Tambov (1785), secrétaire particulier de Catherine II de Russie (1791), Président du Collège du Commerce (1794) ministre de la justice du 8 octobre 1801 au 7 octobre 1803, et se retira des affaires en 1803, pour cultiver les lettres.Gavrila Derjavine, par ses poèmes, fit la gloire de Catherine II de Russie. C'est à lui que l'on doit l'apposition de l'adjectif « Grande », en effet le poète, dans ses odes à l'impératrice, la nomma toujours la Grande Catherine.

Closely matched pages