George Reavey (1907-1976)

Country :Grande-Bretagne
Language :anglais
Birth :1907
Death :1976
Note :Traduisait du russe en anglais
Poète. - Traducteur de littérature russe. - Participe aux activités du groupe surréaliste anglais de 1936 jusqu'au début de la guerre
ISNI :ISNI 0000 0001 0937 0903

Occupations

Traducteur1 document

Auteur du texte1 document

  • Nostradam

    a sequence of poems

    Material description : 30 p.
    Note : Note : Ed. originale numérotée : ex. n°̊1 sur alpha
    Edition : Paris : Europa press , 1935

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb361539358]

Pages in data.bnf.fr

Related authors

This page in data.bnf.fr lab

Sources and references

Sources

  • Nostradam : a sequence of poems / George Reavey, 1935
  • BLNA, 1995-06
    LC Main cat., 1980 : Reavey, George, 1907-1976
    Dictionnaire général du surréalisme et ses environs / sous la dir. d'Adam Biro et de René Passeron, 1982

Wikipedia Biography

  • George Reavey, né le 1er mai 1907 à Vitebsk et mort le 11 août 1976, est un poète, éditeur et traducteur irlandais.Né d'une mère russe, George Reavey poursuit ses études à Belfast puis au Gonville and Caius College au sein de l'Université de Cambridge où il étudie l'histoire et la littérature, participant au magazine Experiment aux cotés de Julian Trevelyan.En 1929, il s'installe à Paris avec Trevelyan. Là, il rencontre Thomas MacGreevy qui le met en rapport avec Samuel Beckett, James Joyce, Brian Coffey et Denis Devlin, toute l'avant-garde irlandaise qui publie alors dans la revue expérimentale transition, fondée par Eugene Jolas. En 1932, il publie son premier recueil de poèmes en vers libres, Faust's Metamorphoses, illustré par Stanley William Hayter. Dans la foulée, il lance le Bureau Littéraire Européen (devenu European Literary Bureau) puis une maison d'édition, Europa Press. Il y publie des poèmes de Beckett, entre autres poètes irlandais contemporains.Sensible au mouvement surréaliste, il déménage son agence d'édition à Londres en 1935 à l'instar de Trevelyan, David Gascoyne, Herbert Read, Roland Penrose et E. L. T. Mesens. Pour coïncider avec l'ouverture de l'International Surrealist Exhibition de Londres (1936), il publie la première traduction de Paul Éluard en anglais, illustré par Pablo Picasso.Pendant la guerre, il tente de sauver sa mère réfugiée en Pologne, puis revient à Londres enseigner la littérature russe. Reavey, installé à New York, passent ses dernières années essentiellement à traduire des auteurs contemporains russes. Il publie encore quelques poèmes et en 1965, prétendit être l'auteur de L’Oiseau bariolé (The Painted Bird) de Jerzy Kosinski.

Closely matched pages