Grantz geantz

    Langue :romanes, langues
    Date :13..
    Note :
    Poème anglo-normand du XIIIe ou XIV e s., en octosyllabes, racontant l'origine légendaire de l'Angleterre, peuplée de géants nés de démons et des 30 filles d'un roi de Grèce. - 2 versions : longue, 562 vers (ms unique) ; version courte, 446 vers (16 ms) qui a été traduite en latin et qui sert souvent de prologue aux chroniques en prose appelées "Brut". - Titre donné par le premier éditeur, Achille Jubinal, 1842 : "Des graunz jaianz qui primes conquistrent Bretaigne" et usuellement retenu, sous une graphie différente, puis par François-Xavier Michel, 1862 : "De primis inhabitoribus Angliae"
    Version anglo-normande en prose, XIVe s. qui sert de prologue à une version anlglo-normande de "Brut". - Version brève anglo-normande traduite en latin et différentes autres versions anglaise, française en alexandrins et latine
    Autres formes du titre :Des grands géants (français)
    Grands géants (français)
    Des grantz geanz (français ancien (842-ca.1400))
    Voir plus

    Détails du contenu

    Voir aussi

    • On donne ce nom à un ensemble de chroniques sur l'histoire de l'Angleterre, les manuscrits étant très différents les uns des autres. - A la source, chronique d'origine anglo-normande, en partie légendaire, de l'histoire de l'Angleterre, compilation réalisée après 1272 à partir de divers textes dont l'"Historia regum Britanniae" de Geoffroi de Monmouth, mais de nombreux ms comportent des continuations jusqu'à l'année 1333. - Deux versions connues : une brève et une longue. - Environ 47 ms, restés inédits

      Traduction en moyen-anglais, vers 1400, de la version longue anglo-normande, complétée par de nombreuses continuations. - Certains érudits classent les très nombreux ms (170 environ) en 4 catégories : version "commune" (la plus ancienne) , "étendue", "abrégée", "textes particuliers". - Éd. princeps de cette version en moyen-anglais, par Caxton, 1480, sous le titre "The chronicles of England", 13 éditions jusqu'en 1528

      Version latine, dont on discute si elle a été traduite de l'anglo-normand ou du latin. - Ms : 17 (inédits)

      Traduction française du XIIIe s., sous le titre "L'estoire de Brutus". - Ms : BnF, Paris (Fr. 17177, fin du XIIIe s.)

    • Chronique, de presque 40 000 vers, en 11 livres et un prologue, racontant l'histoire de la Grande-Bretagne de sa fondation jusqu'en 1327. - S'inspire notamment de l'"Historia regum Britanniae" de Geoffroi de Monmouth, des chroniques historiques de Bède, Henri de Huntingdon, Guillaume de Malmesbury. - A pour prologue une version en vers anglais de "Grantz geantz". - Ms unique : Niedersächsische Staats-und Universitätsbibliothek, Göttingen (2° Cod. hist. 740 Cim, XVe s.)

    Éditions de l'œuvre

    Livres1 document

    • Des Grantz geanz

      Description : Note : 'Medium aevum' monographs. N° 2
      Édition : Oxford, B. Blackwell ; (Gloucester, printed by J. Bellows) , 1937. In-8° (250 x 160), XXXVII-58 p. [Acq. 300341] -Xb-XcP- .3389.

      [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb318700788]

    Pages dans data.bnf.fr

    Cette page dans l'atelier

    Sources et références

    Voir dans le catalogue général de la BnF

    Sources de la notice

    • Grente, Moyen âge : forme retenue

    Autres formes du titre

    • Des grands géants (français)
    • Grands géants (français)
    • Des grantz geanz (français ancien (842-ca.1400))
    • (Des) grantz geanz (français ancien (842-ca.1400))
    • Des graunz jaianz qui primes conquistrent Bretaigne (français ancien (842-ca.1400))
    • (Des) graunz jaianz qui primes conquistrent Bretaigne (français ancien (842-ca.1400))
    • De primis inhabitoribus Angliae (latin)
    • (De) primis inhabitoribus Angliae (latin)

    Pages équivalentes