Enrico Hillyer Giglioli (1845-1909)

Illustration de la page Enrico Hillyer Giglioli (1845-1909) provenant de Wikipedia
Pays :Italie
Langue :italien
Sexe :masculin
Naissance :Londres, 13-06-1845
Mort :Florence, Italie, 16-12-1909
Note :
Naturaliste. - Professeur d'anatomie comparée des vertébrés à l'Institut supérieur de Florence, Italie et de zoologie à l'Université de Florence, Italie. - Organisateur d'expéditions en Méditerranée, dont il a découvert la faune abyssale. - Fondateur de la Collection centrale des vertébrés italiens
Domaines :Zoologie
Autre forme du nom :Enrico Giglioli (1845-1909)
ISNI :ISNI 0000 0000 8151 3713

Ses activités

Auteur du texte12 documents

  • Avifauna italica, elenco delle specie di uccelli stazionarie o di passaggio in Italia, colla loro sinonimia volgare et con notizie più specialmente intorno alle migrazioni ed alla nidificazione, compilato dal dottore Enrico Hillyer Giglioli,... Per servire alla inchiesta ornitologica

    Description matérielle : In-8° , VII-625 p.
    Description : Note : Ministero di Agricoltura, industria e commercio. Ufficio ornitologico
    Édition : Firenze : Le Monnier , 1886

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb30505469h]
  • La Collezione etnografica

    ...geograficamente classificata

    Édition : Città di Castello : Società typ. ed. , 1911-

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb34315017k]
  • La Collezione etnografica:... 2

    Antico e nuovo continente

    Description matérielle : IV-270 p.
    Édition : Città di Castello : Società typ. ed. , 1912

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb351189852]
  • La Collezione etnografica:... 1

    Australasia

    Description matérielle : XII-332 p.
    Édition : Città di Castello : Società typ. ed. , 1911

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb351094026]
  • Giappone perduto

    viaggio di un Italiano nell'ultimo Giappone feudale

    Description matérielle : 1 vol. (248 p.)
    Édition : Milano : Luni , 2005
    Contributeur : Roberto Tresoldi

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb40946344r]

Traducteur1 document

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Enrico Hillyer Giglioli (1845-1909)

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Documents de cet auteur : La collezione etnografica geograficamente classificata / del professore Enrico Hillyer Giglioli, 1911-
    Wanderings in the great forests of Borneo / Odoardo Beccari ; with an introd. by the Earl of Cranbrook ; [transl. by Dr Enrico H. Giglioli] ; revised and ed. by F.H.H. Guillemard, 1991 (reprint de 1904)
  • Ouvrages de reference : Encicl. italiana
    Dizionario biografico universale / G. Garollo, 1907 : Giglioli (Enrico)
    LC Authorities (2017-02-08)
  • Catalogues de la BnF : BN Cat. gén.

Autre forme du nom

  • Enrico Giglioli (1845-1909)

Biographie Wikipedia

  • Enrico Hillyer Giglioli est un zoologiste et un anthropologue italien, né le 13 juin 1845 à Londres et mort le 16 décembre 1909 à Florence.Il est le premier des cinq fils de Vincenzo Giglioli, médecin et anthropologue, exilé à Londres pour des raisons politiques. La famille revient en Italie en 1848.Giglioli étudie à Pavie avant d’obtenir à 16 ans une bourse d’étude pour aller étudier à l’école royale des mines de Londres de 1861 à 1863. Il rencontre Charles Darwin (1809-1882) et étudie auprès de Sir Richard Owen (1804-1892), Thomas Henry Huxley (1825-1895) et Sir Charles Lyell (1797-1875).Il revient en Italie en 1864 et obtient son diplôme à l’université de Pise. Il fréquente Filippo de Filippi (1814-1867), directeur du Muséum de zoologie de Turin et promoteur de la théorie darwinienne en Italie. Grâce à Filippi, il obtient en 1864 un poste de professeur à l’Institut technique de Casale Monferrato et est retenu comme candidat à un projet de voyage scientifique autour du monde. Mais son père meurt ce qui l’oblige à s’occuper, pendant quelque temps, de sa famille. Finalement, il part en octobre 1865 avec Filippi à bord du Magenta, commandé par Vittorio Arminjon (1830-1897). L’expédition revient en 1868, Filippi est mort du choléra lors d’une escale à Hong Kong l'année précédente.Giglioli est alors nommé professeur à l’université de Turin et est chargé du classement de la collection zoologique récoltée durant ce voyage. En 1869, il devient professeur de zoologie et d’anatomie comparée à l’Institut royal d’études supérieures de Florence. En 1870, il fait paraître Note intorno alla distribuzione della Fauna Vertebrata nell' oceano prese durante un viaggio intorno al Globo sur la distribution géographique des vertébrés.En 1871, il épouse à Florence Costanza Case, fille d’un exilé de 1849 et dont il aura quatre fils. En 1876, il fonde la Collection centrale des vertébrés italiens qui porte aujourd’hui son nom. La même année, il fait paraître le compte rendu de son périple autour du monde. Il participe à de nombreuses commissions en Italie et à l’étranger. Il est notamment chargé par le ministère de l’Agriculture de réaliser une avifaune du pays. Il fait paraître ce catalogue de 1881 à 1890, en cinq volumes ; il recense 496 espèces.Il contribue également au dynamisme des études ethnographiques en Italie notamment en constituant de riches collections (dont 2 000 objets d’Amérique du Nord). Il fait des échanges réguliers avec des institutions étrangères. Ses collections ethnographiques serviront de base au Muséum national de préhistoire de Rome, fondé en 1876 par Luigi Pigorini (1842-1925) tandis que sa collection ornithologique, riche de 4 296 spécimens appartenant à 488 espèces, échoit au Muséum de Florence créé en 1876.Il devient membre étranger de la Société zoologique de Londres en 1892.

Pages équivalentes