Abbaye Saint-Sauveur-et-Sainte-Foy. Conques, Aveyron

Image non encore disponible
Pays :France
Langue :français
Création :819
Fin d'activité :1537
Note :
Abbaye de Bénédictins fondée par Dadon, son premier abbé, selon une charte datée en 819. - Le corps de sainte Foy y fut apporté à la fin du IXe siècle. - En 1537 la communauté bénédictine en déclin fut dissoute et remplacée par un chapitre de chanoines dont le supérieur garda pourtant le titre d'abbé. L'établissement demeura une collégiale séculière jusqu'en 1790
Autres formes du nom :Abbaye de Bénédictins. Conques, Aveyron (Saint-Sauveur-et-Sainte-Foy. 0819-1537)
Abbaye Sainte-Foy. Conques, Aveyron
Abbaye Saint-Sauveur. Conques, Aveyron
Voir plus

Ses activités

Éditeur scientifique1 document1 document numérisé

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'organisation Abbaye Saint-Sauveur-et-Sainte-Foy. Conques, Aveyron

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Voir aussi

  • Ruinée à la Révolution, l'abbatiale de Conques fut restaurée en 1837 par Prosper Mérimée et occupée à nouveau par un ordre religieux à partir de 1873, les chanoines réguliers de l'ordre de Prémontré

Thèmes en relation

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • GDEL
    Cottineau
    Sainte Foy / A. Bouillet, L. Servières, 1900, p. 87-116

Autres formes du nom

  • Abbaye de Bénédictins. Conques, Aveyron (Saint-Sauveur-et-Sainte-Foy. 0819-1537)
  • Abbaye Sainte-Foy. Conques, Aveyron
  • Abbaye Saint-Sauveur. Conques, Aveyron
  • Monasterium Sanctae Fidis conchensis

Biographie Wikipedia

  • L'abbatiale Sainte-Foy de Conques est une église abbatiale située dans la commune française de Conques, dans le département de l'Aveyron.Elle est considérée comme un chef-d'œuvre de l'art romane du sud de la France, et reste surtout célèbre pour son tympan et son trésor comprenant des pièces d'art uniques de l'époque carolingienne, dont la statue-reliquaire de sainte Foy. Depuis 1994 l'intérieur est décoré avec des vitraux de Pierre Soulages, un enfant du pays. Cette abbaye a été construite à partir de 1050 par l'abbé Oldoric à l'emplacement de l'ancien ermitage de Dadon (819), saint homme qui reçut faveurs et protection de Louis le Pieux, fils de Charlemagne et roi d'Aquitaine du vivant de son père.L'abbatiale Sainte-Foy de Conques fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques par la liste de 1840.Elle est également inscrite au patrimoine mondial de l'UNESCO au titre des chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle en France depuis 1998.

Pages équivalentes