Jean-Baptiste Jourdan (1762-1833)

Illustration de la page Jean-Baptiste Jourdan (1762-1833) provenant de Wikipedia
Pays :France
Langue :français
Sexe :masculin
Naissance :Limoges, 29-04-1762
Mort :Paris, 23-11-1833
Note :
Maréchal de France. - Général de division (1793). - Député de la Haute-Vienne au Conseil des Cinq-Cents (1797). - Comte (1815)
Autres formes du nom :Comte Jourdan (1762-1833)
Général Jourdan (1762-1833)
Maréchal Jourdan (1762-1833)
Voir plus
ISNI :ISNI 0000 0000 8132 9510

Ses activités

Auteur du texte36 documents9 documents numérisés

Auteur de lettres2 documents1 document numérisé

Destinataire de l'envoi1 document1 document numérisé

Autre1 document

  • République française. Liberté, égalité. Turin, le 8 thermidor, an 9. Proclamation du général Jourdan, administrateur général du Piémont et du général Merle,... aux troupes de la garnison à Turin

    Description matérielle : In-f°. Plano
    Édition : Turin : imp. nationale , (s. d.,)

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb34029177c]

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Jean-Baptiste Jourdan (1762-1833)

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Documents de cet auteur : Mémoires pour servir à l'histoire de la campagne de 1796, contenant les opérations de l'Armée de Sambre-et-Meuse, sous les ordres du général en chef Jourdan / par*** [le général J. - B. Jourdan], 1818
  • Ouvrages de reference : DBF
    Larousse 19e s.
  • Catalogues de la BnF : BN Cat. gén. : Jourdan (Maréchal Jean-Baptiste)
    BN Cat. gén. suppl. : Jourdan (de la Haute Vienne)

Autres formes du nom

  • Comte Jourdan (1762-1833)
  • Général Jourdan (1762-1833)
  • Maréchal Jourdan (1762-1833)
  • Jourdan de la Haute-Vienne (1762-1833)

Biographie Wikipedia

  • Jean-Baptiste, comte Jourdan, né le 29 avril 1762 à Limoges, dans la Haute-Vienne et mort le 23 novembre 1833 à Paris, est un militaire français, qui commence sa carrière sous l'Ancien Régime, participe avec le marquis de La Fayette à la guerre d'indépendance des États-Unis et devient un brillant général de la Révolution, vainqueur notamment de la bataille de Fleurus (26 juin 1794). En 1798, il fait par ailleurs voter la loi Jourdan-Delbrel qui met en place la conscription. Il est élevé à la dignité de maréchal d'Empire en 1804 mais, tenu à l'écart par Napoléon Ier en raison de son attachement aux valeurs de la République (tout comme Guillaume Brune), Jourdan n'obtiendra jamais de titre ducal et ne recevra aucune pension ou dotation autre que sa solde de maréchal. Nommé chef d'état-major du roi Joseph à Naples puis major général des armées en Espagne, ses décisions sont sans cesse contestées ou ignorées par les autres maréchaux, et n'a de fait aucun pouvoir réel. Après la chute de l'Empire, il se rallie aux Bourbons et meurt du choléra en 1833.À Sainte-Hélène, l'Empereur rendra hommage à son ancien subordonné :

Pages équivalentes