Jeremias Benjamin Richter (1762-1807)

Pays :Allemagne
Langue :allemand
Naissance :Hirschberg, Allemagne, 10-03-1762
Mort :Berlin, 04-04-1807
Note :
Chimiste
ISNI :ISNI 0000 0001 0863 1294

Ses activités

Auteur du texte3 documents

  • J. B. Richter. Anfangsgründe der Stöchiometrie

    Description matérielle : 3 parties en 2 vol. in-8° (21 cm), pagin. div. [Acq. 5952-68]
    Description : Note : Reproduction de l'édition parue à Breslau et Hirschberg, 1792 et 1793
    Édition : Hildesheim : G. Olms , 1968

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb33154447q]
  • Chemisches Handwörterbuch nach den neuesten Entdeckungen entworfen von D. David Ludw. Bourguet,... forgesetzt von D. Jer. Benj. Richter... III [-VI] Band...

    Description matérielle : In-8°
    Édition : Berlin : Schüppel , 1803-1805

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb31214314j]
  • Ueber die neuern Gegenstände der Chymie, vorzüglich das ohnlängst entdeckte Halbmetall Uranium, von J. B. Richter,...

    Description matérielle : In-8° , VIII-96 p.
    Édition : Bresslau, und Hirschberg : J. F. Korn dem Aeltern , 1791

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb31214315w]

Directeur de publication1 document

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Documents de cet auteur : Anfangsgründe der Stöchiometrie oder Messkunst chemischer Elemente / J. B. Richter, 1995 [document électronique : reprod. de l'éd. de 1792-1794]
  • Ouvrages de reference : Dictionary of scientific biography / ed. Ch. Coulston Gillepsie, 1981
  • Catalogues de la BnF : BN Cat. gén.

Biographie Wikipedia

  • Jeremias Benjamin Richter (* 10 mars 1762 à Hirschberg, Silésie; † 14 avril 1807 à Berlin) était un chimiste allemand.Il est considéré comme le père de la stœchiométrie, ayant énoncé en 1791 la "loi de proportions définies" : il constate que pour une réaction donnée le rapport des masses des réactifs consommés est constant.Ce travail est complété par celui de Joseph Proust en 1794, et pose les bases de la nouvelle théorie atomique qui sera appliquée à la chimie par John Dalton en 1804.En 1794 il devient expert des mines à Breslau, puis en 1800 il est nommé assesseur au département des mines et chimiste à l'usine royale de porcelaine de Berlin, où il meurt en 1807.

Pages équivalentes