Thomson-Brandt

Pays :France
Langue :français
Création :1966
Fin d'activité :1983
Note :
Résulte de la fusion de la "Compagnie française Thomson-Houston" avec "Hotchkiss-Brandt" en 1966. - Ne semble s'appeler Thomson Brandt qu'à partir de 1972. - Nationalisé le 11-02-1982, le groupe Thomson-Brandt est devenu Thomson SA en 1983
Autres formes du nom :Compagnie française Thomson-Houston-Hotchkiss-Brandt
Thomson-Houston-Hotchkiss-Brandt
Thomson-Houston-Hotchkiss-Brandt. Paris
Voir plus

Ses activités

Auteur du texte3 documents

  • [Documents administratifs, financiers et d'information]

    Description matérielle : Formats divers
    Édition : Paris : Thomson-Houston-Hotchkiss-Brandt

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb35839346c]
  • [Rapports présentés à l'assemblée générale]

    Description matérielle : 27 cm
    Édition : Paris : Thomson-Houston-Hotchkiss-Brandt

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb35839347q]

Pages dans data.bnf.fr

Après 1983, voir

  • Nationalisé le 11-02-1982, le groupe Thomson-Brandt est devenu Thomson SA et a été privatisé en août 1996

    En 2003 Thomson SA est un groupe essentiellement composé de deux grandes branches : Thomson-CSF pour l'électronique professionnelle et militaire et Thomson Multimédia, anciennement Thomson Consumer Electronics (TCE), pour l'électronique grand public ; la branche électroménager a été cédée fin 1992 : vente de Thomson Électroménager (TEM), anciennement Thomson-Grand public, à l'italien Elfi

Avant 1966, voir

  • Résulte de la fusion en décembre 1956 de "Hotchkiss-Delahaye" et de "Brandt". - En 1966, fusionne avec la "Compagnie française Thomson-Houston" pour former : "Thomson-Houston-Hotchkiss-Brandt", devenu en 1972 "Thomson-Brandt"

    A absorbé en 1961 : la "Société bourbonnaise et havraise de participations" puis en 1965 : "Surmelec"

  • A absorbé en 1909 : la "Compagnie d'électricité Thomson-Houston de la Méditerranée" et la "Compagnie française des accumulateurs électriques Union" ; en 1918 : la "Société L'Eclairage électrique" ; en 1949 : la "Société Flaba-Thomas" et "Delahaye et Belgica" ; en 1953 les "Tréfileries, laminoirs et fonderies de Chauny" et la "Société immobilière Segur-Grouselle-Suffren" ; en 1957 : la "Société immobilière des Longchamps-Monceaux"

    A pris la nouvelle dénomination de "Compagnie française Thomson-Houston", par assemblée extraordinaire du 24 décembre 1941. En 1966, fusionne avec "Hotchkiss-Brandt" pour former "Thomson-Houston-Hotchkiss-Brandt" devenue en 1972 "Thomson-Brandt"

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Autres formes du nom

  • Compagnie française Thomson-Houston-Hotchkiss-Brandt
  • Thomson-Houston-Hotchkiss-Brandt
  • Thomson-Houston-Hotchkiss-Brandt. Paris
  • Thomson-Houston. Paris. Compagnie française - Hotchkiss-Brandt

Pages équivalentes