Fedor von Bock (1880-1945)

Pays :Allemagne avant 1945
Langue :allemand
Sexe :masculin
Naissance :Küstrin (Neumark, Pologne), 03-12-1880
Mort :Lensahn (Allemagne), 04-05-1945
Note :
Maréchal
Domaines :Arts du spectacle
Autre forme du nom :Generalfeldmarschall von Bock (1880-1945)
ISNI :ISNI 0000 0000 5511 3417

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Fedor von Bock (1880-1945)

Pages dans data.bnf.fr

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Zwischen Pflicht und Verweigerung : das Kriegstagebuch / F. von Bock, cop. 1995
  • DBA
    RBA & BASU

Autre forme du nom

  • Generalfeldmarschall von Bock (1880-1945)

Biographie Wikipedia

  • Fedor von Bock, (né le 3 décembre 1880 à Küstrin; † 4 mai 1945 à Oldenburg in Holstein) était un général et maréchal allemand (Generalfeldmarschall) pendant la Seconde Guerre mondiale.Von Bock détestait le nazisme mais il soutint les buts militaires de Hitler. Il acquit son expérience, comme tant d'officiers allemands, durant la Première Guerre mondiale, ayant décroché comme Erwin Rommel la plus haute décoration militaire allemande de cette guerre, la médaille "Pour le Mérite".En 1938, il commande les troupes qui occupent l'Autriche et l'année suivante, il commande le groupe d'armées Nord durant la campagne de Pologne, en septembre 1939. En 1940, durant la campagne de France, il est aux commandes du groupe d'armées B. Le 14 juin 1940, il organise la parade des troupes allemandes à l'Arc de Triomphe de Paris. Promu "Generalfeldmarschall" en juillet 1940, il est nommé commandant en chef du groupe d'armées Centre pour l'opération Barbarossa, l'invasion de la Russie, en juin 1941. Il arrivera à une trentaine de kilomètres de Moscou en novembre de la même année. Souffrant d'ulcère à l'estomac, il part en congé maladie, pour une brève période, car après le décès de Walter von Reichenau, il est rappelé en janvier 1942 pour prendre sa place comme commandant en chef du groupe d'armées Sud, avec lequel il inflige une sévère défaite aux forces de Timochenko. En juillet 1942, il n'est pas d'accord avec Hitler sur les plans concernant les opérations du Caucase et il ne sera plus sollicité. Le 4 mai 1945, il est tué lors d'une attaque de sa voiture par un avion britannique.

Pages équivalentes