Jean-Antoine Lacoste (1730-1820)

Image non encore disponible
Pays :France
Langue :français
Sexe :masculin
Naissance :Dax (Landes), 26-07-1730
Mort :1820
Note :
Homme d'État. - Commis ordonnateur de la marine. - Ministre de la marine sous Louis XVI (mars-juillet 1792). - Occupa sous l'Empire les fonctions de membre du Conseil des prises
Autres formes du nom :Jean La Coste (1730-1820)
Baron Lacoste (1730-1820)
Citoyen Lacoste (1730-1820)
ISNI :ISNI 0000 0000 2140 6967

Ses activités

Auteur du texte2 documents1 document numérisé

  • Mémoire pour le citoyen Lacoste, ex-ministre de la marine

    [Reprod.]
    Description matérielle : 1 microfiche
    Édition : [S.l.] : Maxwell , cop. 1991

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb37243723t]
  • Lacoste à ses concitoyens...

    Description matérielle : 1 p.
    Édition : Paris : impr. N.-H. Nyon , 1793

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb360388677]

Destinataire de lettres1 document

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Documents de cet auteur : Mémoire pour le citoyen Lacoste, ex-ministre de la marine, [1793]
    BnF, Paris, Département des manuscrits, NAF 24217
  • Ouvrages de reference : DBF : Lacoste (Jean-Antoine)
    Larousse 19e s. : Lacoste (Jean, baron de)
  • Catalogues de la BnF : BN Cat. gén. : La Coste (Jean, plus tard Baron), ministre de la Marine

Autres formes du nom

  • Jean La Coste (1730-1820)
  • Baron Lacoste (1730-1820)
  • Citoyen Lacoste (1730-1820)

Biographie Wikipedia

  • Jean de Lacoste 1730-1820 est avocat au parlement de Bordeaux devenu premier commis ordonnateur de la Marine à la veille de la Révolution. Après avoir été envoyé aux Antilles organiser le nouveau régime colonial, il fut ministre de la Marine du 15 mars 1792 au 10 juillet 1792. Il eut à répondre de sa gestion devant le tribunal criminel du département qui l'acquitta. Après le coup d'État du 18 brumaire an VIII (9 novembre 1799) il est nommé membre du conseil des prises et conserva ces fonctions jusqu'à la suppression de celui-ci en 1814.

Pages équivalentes