Stipe Mesić

Country :Croatie
Language :croate
Gender :masculin
Note :Homme politique croate
ISNI :ISNI 0000 0001 0928 1054

Occupations

Auteur du texte1 document

  • The demise of Yugoslavia

    a political memoir

    Material description : 422 p.
    Note : Note : Publ. pour la première fois en langue croate sous le titre "Kako je srušena Jugoslavija : politički memoari" .- Zagreb : Mislavpress, 1994. - Chronologie
    Edition : Budapest : Central European University press , 2004

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb390636874]

Documents about this author

Documents about the author Stipe Mesić

Pages in data.bnf.fr

This page in data.bnf.fr lab

  • This experimenting space presents innovating visualizations of data.bnf.fr data: diagrams, timelines, maps. This data is available and freely usable (Open license), in RDF or JSON.

Sources and references

Sources

  • Kako je srušena Jugoslavija : politički memoari / Stipe Mesić, 1994
  • BN Service yougoslave

Wikipedia Biography

  • Stjepan « Stipe » Mesić, né le 24 décembre 1934 à Orahovica (Yougoslavie), est un homme d'État croate.Député au Parlement de Croatie dans les années 1960, Mesić quitte la politique jusque dans les années 1990, lorsqu'il fonde l'Union démocratique croate (HDZ). Il est nommé Premier ministre après la victoire de la HDZ aux législatives de 1990 puis est alors élu représentant croate à la présidence de la République fédérative socialiste de Yougoslavie. D'abord vice-président, il devient, en 1991, le dernier président de la République fédérative socialiste.Après la dissolution de la Yougoslavie, Mesić est président de la Chambre des représentants de 1992 à 1994. Il se brouille définitivement avec Franjo Tuđman en 1994, puis forme les Démocrates indépendants croates (HND), parti qui fusionne en 1997 avec le Parti populaire croate (HNS).Après la mort de Franjo Tuđman en 1999, il est élu président de la République de Croatie en février 2000 et réélu à ce poste en janvier 2005. Il est remplacé à ce poste en février 2010 par Ivo Josipović.

Closely matched pages