BnF
BnF

Jules Hardouin- Mansart (1646-1708)

Image from Gallica about Jules Hardouin- Mansart (1646-1708)
Country :
Language :
Gender :
masculin
Birth :
Death :
Note :
Architecte. - Petit-neveu et élève de François Mansart (dont il prit le nom), puis élève de Libéral Bruant, il fut l'architecte favori de Louis XIV
Field :
Variant of the name :
Jules Hardouin-Mansart (1646-1708)
ISNI :

Occupations

Dessinateur21 documents15 digitized documents

  • Autre plan d'une maison à M. Chapuseau

    [dessin]

    Material description : 1 dess. : plume et encre de Chine ; 27,1 x 44,7 cm
    Note : Technique de l'image : dessin. - plume. - encre de Chine noire Note : Il s'agit à l'évidence d'une maison de campagne, à un étage, avec un entresol (sur deux retombes) au dessus des deux cabinets d'angle. Le corps de logis se compose d'un pavillon en saillie précédé d'un perron qui correspond à un vestibule; à gauche une salle-à-manger puis une chambre; à droite un escalier en vis et une autre chambre. Sur le jardin auquel on accède par un perron arrondi, un grand salon carré central à trois baies, avec deux chambres et deux cabinets de part et d'autre. Sources : Fonds Robert de Cotte
    Edition : [Ca 1690]
    Commanditaire du contenu : Agence Jules Hardouin-Mansart

    [catalogue, Visualize the document in Gallica][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb402781234]
  • [Cathédrale de Montauban : élévation de la façade]

    [dessin]

    Material description : 1 dess. : crayon noir ; 64,2 x 47,4 cm
    Note : Technique de l'image : dessin. - crayon noir Note : Les modifications considérables apportées par J. Hardouin-Mansart au projet de F. d'Orbay concernant le premier étage de la façade furent reprises par R. de Cotte qui ajouta le clocher à bulbe; la très riche décoration sculptée semble avoir subsisté jusqu'à la fin du XVIIIe siècle (cf. Huillet d'Istria,p. 13-15); le dessin pourrait être de la main de Jules Hardouin-Mansart Sources : Fonds Robert de Cotte
    Edition : [1708]

    [catalogue, Visualize the document in Gallica][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb402623669]
  • Cheminée de Mad. la princesse de Conty à Versailles

    [dessin]

    Material description : 1 dess. : plume et encre de Chine, lavis d'encre de Chine, aquarelle ; 33,4 x 17,4 cm
    Note : Technique de l'image : dessin. - plume. - encre de Chine noire. - lavis d'encre. - aquarelle Sources : Fonds Robert de Cotte
    Edition : [1700]

    [catalogue, Visualize the document in Gallica][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb402789925]
  • [Côté gauche du premier piédestal de la statue équestre du Roi]

    [dessin]

    Material description : 1 dess. : plume et encre de Chine, lavis d'encre de Chine ; 44,1 x 64,4 cm
    Note : Technique de l'image : dessin. - plume. - encre de Chine noire. - lavis d'encre Note : Il s'agit du piédestal dessiné par Hardouin Mansart avant l'adjonction des statues Sources : Fonds Robert de Cotte
    Edition : [1686]

    [catalogue, Visualize the document in Gallica][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb402742839]
  • [Dessin de la décoration de la place Louis-le-Grand avec élévation d'une travée de deux étages et deux profils]

    [dessin]

    Material description : 1 dess. : plume et encre de Chine, lavis d'encre de Chine ; 65,6 x 49 cm
    Note : Technique de l'image : dessin. - plume. - encre de Chine noire. - lavis d'encre Note : A gauche, le profil des travées simples conçu par R. de Cotte, puis celui des pavillons centraux avec leurs colonnes adossées; à droite l'élévation d'une des travées simples avec une arcade au rez-de-chaussée entourée d'un décor en bossage, et des pilastres corinthiens colossaux pour les premier et second étages Sources : Fonds Robert de Cotte
    Edition : [juin 1699]

    [catalogue, Visualize the document in Gallica][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb40274250b]
Loading information

Illustrateur2 documents

  • [Différents plans relatifs au château de Chantilly]

    [dessin]

    Material description : 31 dess.
    Note : Technique de l'image : dessin Note : Dès les premiers travaux d'aménagement des abords du château entrepris en 1673, sous la direction de Le Nôtre, J. Hardouin-Mansart dut intervenir notamment pour l'édification de la terrasse et du Grand Degré. Néanmoins n'apparaissent aux côtés de Le Nôtre que les noms de Gittard et de Desgots. A partir de1682 la construction de l'Orangerie correspondit à une participation beaucoup plus évidente d'Hardouin-Mansart, requis par le duc d'Enghien pour rénover successivement le petit château en 1684, puis le rez-de-chaussée et le premier étage du château vieux qui demeurèrent à l'état de projet jusqu'en 1687. Une seconde série de projets encore plus grandiose, consistant à réaménager la cour intérieure, fut également abandonnée. Hardouin-Mansart dut se contenter en 1688 de remodeler la façade sur cour de l'aile de Chambiges, avant les modifications profondes apportées en 1718 par Aubert, très influencées d'ailleurs par les projets mansardiens Sources : Macon, p.19-38 Sources : Expo. Le Nôtre, p. 17 Sources : Jestaz, 1991, p. 7-75
    Edition : [1673-1688]
    Dessinateur : Cabinet Robert de Cotte
    Autre : Jean Aubert (16..-1741), Daniel Gittard (1625-1686), André Le Nôtre (1613-1700)

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb402624192]
  • [Recueil. Oeuvre de Jules Hardouin Mansart]

    Material description : Doc. iconogr. : formats divers
    Note : Note : Architecte

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb40423867s]
Loading information

Dessinateur du modèle2 documents1 digitized document

Loading information

Signataire1 document1 digitized document

  • [Plan de masse de la nouvelle place Louis-le-Grand]

    [dessin]

    Material description : 1 dess. : plume et encre de Chine, lavis d'encre rouge, lavis d'encre de Chine ; 63,8 x 72,7 cm
    Note : Technique de l'image : dessin. - plume. - encre de Chine noire. - lavis d'encre Note : Il s'agit du plan de masse de la place dans sa version définitive octogonale avec la statue équestre de Girardon , le nouveau portail des Capucines, mais sans l'arc de triomphe Texte manuscrit : "Nous soussigné Conseiler du roi en ses conseils, Surintendant et ordonnateur général des bâtimens, jardins, arts et manufactures de Sa Majesté, avons fait régler et approuver par Sa Majesté, ce jourd'hui 12 may 1699 le present dessein pour être exécuté.... et avons chargé M. de Cotte architecte ordinaire de Sa Majesté d'avoir le soin de l'exécution des faces et décorations de ladite place et retours d'icelle....Fait à Versailles le deuxième aoust 1699. Hardouin-Mansart" Sources : Fonds Robert de Cotte
    Edition : 12 mai 1699

    [catalogue, Visualize the document in Gallica][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb40274244d]
Loading information

Dessinateur présumé1 document1 digitized document

  • Plan général du château de Chambord

    [dessin]

    Material description : 1 dess. : pierre noire, plume et encre de Chine, aquarelle ; 116,8 x 72,5 cm
    Note : Technique de l'image : dessin. - plume. - encre de Chine noire. - aquarelle. - pierre noire Note : Sur ce plan général apparaissent en rouge les adjonctions de Mansart : écuries formant l'avant-cour, pavillons d'entrée, chapelle dite plus tard "de la reine de Pologne", communs au Sud-Ouest et petit pont au Nord-Ouest. Sources : Fonds Robert de Cotte
    Edition : [1682]

    [catalogue, Visualize the document in Gallica][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb40262497v]
Loading information

Autre7 documents1 digitized document

  • Plusieurs plans et desseins, tant du château de Nancy que de l'église primatialle et hospital de Saint-Charles de la même ville [ plan de situation de la cathédrale de Nancy]

    [dessin]

    Material description : 1 dess. : plume, encre brune, lavis d'encre rouge ; 47,4 x 36,4 cm
    Note : Technique de l'image : dessin. - plume. - encre de Chine de couleur. - lavis d'encre Note : Commencée en 1607, la construction de la Primatiale fut rapidement interrompue et reprise seulement en 1703 sous l'impulsion du nouvel évèque Charles de Lorraine, frère du duc Léopold. Jules Hardouin Mansart fournit les premiers plans en 1706 avec coupole sur la croisée du transept, projet que Boffrand dut abandonner lorsqu'il reprit le chantier en 1720. Ce plan de situation dressé sans doute par un agent d'Hardouin Mansart date sans doute des années 1703. Sources : Robert de Cotte Sources : Pfister, p.699; Marot, p.244; Simonin, p.112 Note sur le sujet : Inscription à l'encre au verso : "10 - Estat de ce qui convient faire pour l'Eglise Primatialle de Nancy... [description]". A côté, croquis au crayon d'un lambris intérieur (élévation et plan)
    Edition : [Ca 1703]
    Dessinateur : Agence Jules Hardouin-Mansart

    [catalogue, Visualize the document in Gallica][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb40266084c]
  • (Chasteau de Versailles avec ses Jardins.) (Recueil de plans, de planches, de statues, etc. dessinés et gravés par Isr. Silvestre, dessinés par Julianus Harduinus Mansart, gravés par J. B. Nolin, dessinés et gravés par le Pautre, etc. etc. etc. entre 1674-1689. - après les vases vient : Description de la Grotte de Versailles)

    Material description : Gr. f°
    Note : Note : Signé : Felibien. - Partie des Tom. 5, 6, 7 et 8 de la Collect. du cabinet du roi dans l'édit. de 1743
    Edition : 1679 A Paris De l'Imprimerie Royale, (à la fin de la Description :)... Par Sebastien Mabré Cramoisy,...
    Autre : Israël Silvestre (1621-1691)

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb33297361q]
  • [Différents plans relatifs à la cathédrale de Montauban]

    [dessin]

    Material description : 13 dess.
    Note : Technique de l'image : dessin Note : Le plan général de la cathédrale conçu en 1692 par François d'Orbay fut modifié par Jules Hardouin-Mansart et son adjoint Robert de Cotte qui dirigèrent successivement les travaux de construction de 1707, après l'effondrement de la nef, à 1727 quand furent achevés les travaux de réaménagement de l'abside; ceux-ci furent conduits sous la surveillance de Claude Simon, entrepreneur habituel de J. Hardouin-Mansart et du contrôleur-ingénieur Abeille ( l'auteur du rapport attribué par Marcel à R. de Cotte et conservé sous la cote Hd 135 n°1766); il semble d'ailleurs que d'autres architectes furent consultés et le fonds Tessin de Stockholm conserve trois dessins de Perrault pour la cathédrale (THC 7997,1728,8123). Parmi les modifications apportées au projet de d'Orbay, celles de R. de Cotte ont consisté à avancer l'autel sous la coupole, à ajouter deux tours latérales et redessiner les toits; dans l'ensemble des dessins conservés au Cabinet des Estampes il est difficile de départager ceux qui reviennent à R. de Cotte de ceux de J. Hardouin-Mansart ou de F. d'Orbay Sources : Marcel, p.159 Sources : François d'Orbay et la cathédrale de Montauban / Madeleine Huillet d'Istria. XVIIe siècle, t. 72 (1966), pp. 3-69
    Edition : [1708-1727]
    Dessinateur : Cabinet Robert de Cotte
    Autre : François d' Orbay (1634-1697), Claude Perrault (1613-1688), Claude Simon (entrepreneur, 16..-17..)

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb402623638]
  • [Différents plans relatifs au château de Chambord]

    [dessin]

    Material description : 10 dess.
    Note : Technique de l'image : dessin Note : En 1682 Louis XIV, frappé par la majesté du château de François Ier, confia à J. Hardouin Mansart le soin de l'achever, en y ajoutant une avant-cour brodée de deux ailes et en couvrant les terrasses par des toits à la Mansart. Comme l'a démontré B. Jestaz, c'est un commis de l'Agence Hardouin Mansart, Chuppin, qui fut chargé de dresser les plans sous le contrôleur Desgodetz (à qui succèdera Jacques V Gabriel en 1694; cf. Arch. nat. O1 1324). Fut également établi un "Devis des ouvrages de massonnerie que le Roy a ordonné être faits en son château de Chambord..." (éd. dans le Recueil des devis des bastimens en 1684), mais les travaux n'étaient toujours pas achevés en 1685. En 1712, devant les victoires remportées par le Prince Eugène, la cour songea à se replier à Chambord. De 1725 à 1733 le roi Louis XV y installa son beau-père Stanislas de Pologne qui se contenta de créer quelques parterres. Le total des dépenses faites à Chambord , tant d'entretien que de construction sous le règne de Louis XIV, s'éleva à 1 225 701 livres. L'ensemble des relevés conservés dans le fonds R. de Cotte remonte à 1682 et est à attribuer à François d'Orbay pour servir aux gravures de Jean II le Blond d'abord, de Le Rouge ensuite. Sources : Le Rouge; La Saussaye, p.86-87; Bourget-Cattaui, p.17
    Edition : [1682-1685]
    Dessinateur : Agence Jules Hardouin-Mansart, Simon Chuppin (dessinateur, 16..-17.. )
    Autre : Antoine Desgodets (1653-1728), Jean Le Blond (1635?-1709), François d' Orbay (1634-1697)

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb40262496h]
  • [Différents plans relatifs au château de Saint-Maur]

    [dessin]

    Material description : 45 dess.
    Note : Technique de l'image : dessin Note : Construit par Philibert de l'Orme entre 1541 et 1544 pour le cardinal Du Bellay, le château de Saint-Maur fut acquis par Catherine de Medicis en 1563, qui y fit faire de nombreux embellissements, avant de le léguer à Charlotte-Catherine de La Trémoïlle. Par l'intermédiaire de cette dernière, le domaine passa aux mains des Condé qui le remanièrent entièrement, sans doute vers 1680 au moment où ils entreprirent des travaux à Chantilly. Une gravure d'Israël Silvestre datable des années 1675 montre l'ancien château; une autre de Nicolas Langlois, parue dans l'Architecture à la mode en 1703, fait état des modifications apportées par Daniel Gittard pour l'architecture et Claude Desgots pour les jardins, pour le compte de l'intendant des Condé, Gourville usufruitier du domaine. 400 000 livres y furent englouties et Gourville dut rétrocéder l'usufruit en 1697 au prince de Condé pour son fils le duc de Bourbon; la même année les Comptes des bâtiments font apparaitre un transport de statues des magasins du Roi à Saint-Maur, sous la surveillance du sieur Fossier, pour une fête donnée dans le château achevé. La présence des dessins de Gittard parmi ceux de l'Agence des bâtiments s'explique par le fait qu'il s'agissait d'une propriété d'un prince du Sang. Jules Hardouin-Mansart eut également à travailler à Saint-Maur, dix ans plus tard, lorsqu'on imagina, pour éviter les inondations de la Marne, de creuser un canal entre Nogent et Conflans-Sainte-Honorine passant par le faubourg Saint-Antoine. C'est à R. de Cotte que Hardouin Mansart demanda de suivre le projet Sources : Dézallier, p.147; Piérart, p.123-129; Guiffrey IV, p.420; Marcel, p.109; Hautecoeur II, p.173
    Edition : [Ca 1680]
    Dessinateur : Cabinet Robert de Cotte
    Autre : Daniel Gittard (1625-1686)

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb40262512x]
Loading information

Documents about this author

Documents about the author Jules Hardouin- Mansart (1646-1708)

Pages in data.bnf.fr

Related authors

This page in data.bnf.fr lab

Sources and references

Sources for the record

  • Encycl. art Garzanti

Variant of the name

  • Jules Hardouin-Mansart (1646-1708)

Wikipedia Biography

  • Jules Hardouin-Mansart, comte de Sagonne, né le 16 avril 1646 à Paris et mort le 11 mai 1708 à Marly-le-Roi, est un architecte français. Il fut premier architecte du roi Louis XIV et surintendant des bâtiments du roi. Il est le petit-neveu de l'architecte François Mansart.

Closely matched pages

Last update : 04/07/2014