John Augustus Anderson (1876-1959)

Pays :États-Unis
Langue :anglais
Naissance :1876
Mort :1959
Note :
Astronome
ISNI :ISNI 0000 0001 0718 8585

Ses activités

Auteur du texte1 document

  • The absorption spectra of solutions of certains salts of cobalt, nickel, copper, iron, chromium, neodymium, praseodymium, and erbium in water, methyl alcohol, ethyl alcohol, and acetone, and in mixtures of water with the other solvents

    Description matérielle : 1 vol. (VI-110 p.)
    Édition : Washington : the Carnegie Institution , 1909
    Auteur du texte : Harry Clary Jones (1865-1916)

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb306588070]

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Documents de cet auteur : The absorption spectra of solutions of certain salts of cobalt, nickel, copper, iron, chromium... / by Harry C. Jones and John A. Anderson, 1995 [document électronique : reprod. de l'éd. de 1909]
  • Ouvrages de reference : IBN
  • Catalogues de la BnF : BN Cat. gén.

Biographie Wikipedia

  • John August Anderson (né le 7 août 1876 à Comté de Clay dans le Minnesota et décédé le 2 décembre 1959 à Altadena en Californie) est un astronome américain.Après des études à l'Université Johns-Hopkins, il devient professeur d'astronomie dans cette même université. De 1916 à 1956, il travaille à l'Observatoire du Mont Wilson. Sa plus notable contribution est d'adapter l'Interféromètre de Michelson à l'étude des étoiles binaires. Il va notamment pouvoir mesurer la distance de séparation des deux étoiles de Capella.En 1922, il rencontre le sismologue Harry Oscar Wood et va travailler avec lui pour fabriquer le sismomètre connu sous le nom de pendule de torsion Wood-Anderson. Ce sera sa seule contribution connue à la sismologie.De 1928 à 1948, il travaille également au sein du Caltech à l'élaboration des instruments et de l'optique du télescope de l'Observatoire du Mont Palomar, en collaboration avec George Ellery Hale et la Fondation Rockefeller.Un cratère lunaire porte aujourd'hui son nom.

Pages équivalentes