Collège des Grassins. Paris

Image non encore disponible
Pays :France
Langue :français
Création :1584
Fin d'activité :1789
Note :
Collège fondé grâce aux dispositions testamentaires, en date du 16 octobre 1569, de Pierre Grassin, sieur d'Ablon, conseiller au parlement de Paris. Thierry Grassin s'associe à la mise en oeuvre par son neveu, dont le décès suit de peu celui de son père et prend à son tour des dispositions testamentaires le 5 février 1584. Le collège disparaît au moment de la Révolution
Autres formes du nom :Collège d'Ablon
Collegium Grassinaeum. Paris (latin)

Ses activités

Éditeur scientifique5 documents1 document numérisé

  • Heures à l'usage du collège des Grassins ; avec de courtes instructions sur les principales fêtes de l'année...

    Description matérielle : LXVIII-552-12 p.
    Édition : Paris : Cl. Simon , 1784

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb36816982w]
  • La Paix funeste ou Cotys opprimé

    Description matérielle : [2]-3 p., p. 6-7
    Description : Note : Anonyme. - Argument et scénario d'une tragédie en cinq actes
    Source mentionnée exceptionnellement au t.
    Sources : Desgraves, Programmes
    Édition : , 1665

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb335242504]
  • Regi, cùm in restitutam Regi valetudinem ac prosperos belli successus gratulatoriam orationem Universitatis nomine & jussu haberet Carolus Le Beau, in ejusdem Universitatis collegio Grassinæo rhetorices professor, die Jovis tertiâ mensis decembris, anno Domini 1744. Ode.

    Description matérielle : [4] p.
    Description : Note : Titre de départ. - Signé : "Joannes-Ludovicus Le Beau, humanitatis professor in collegio Grassinæo". - Permission du 27 nov. 1744. - Bandeau à l'écu de France et lettrine "Q" gr. sur bois. - Ode célébrant la guérison de Louis XV, écrite et publiée à l'instigation de Charles Le Beau
    Édition : , 1744
    Directeur de publication : Charles Le Beau (1701-1778)
    Auteur du texte : Jean-Louis Le Beau (1721-1766)
    Imprimeur-libraire : Claude-Charles Thiboust (1701-1757)

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb30759056d]
  • Simon Machabée

    Description matérielle : 6 p.
    Description : Note : Anonyme. - Argument et scénario d'une tragédie en cinq actes. - Vignette au t.
    Source non mentionnée à l'argument (Bible, A.T., Maccabées)
    Édition : , 1686
    Imprimeur-libraire : François Le Cointe (162.?-1692)

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb33603595f]
  • Virgo Aurelianensis

    Description matérielle : 8 p.
    Description : Note : Anonyme. - Programme. - Scénario d'un drame en cinq actes, précédés d'un avis "Ad lectorem". - Front., signé C. Charpignon (Jeanne devant le Roi lui désigne Orléans. Avec une légende inscrite dans un rayon lumineux: "Fecit salutem in manu femina") et armes gr., avec la devise, du Collège des Grassins à Paris, signé N.[icolas] Picart, à la p. de t.. - Le lieu et la date de la représentation se trouvent à la place de l'adresse
    Sources non mentionnées dans l'avis "Ad lectorem"
    A.P. (Personae dramatis): François Nourry, de P.; Louis-Antoine Du Prat de Nantoüillet, de P.; Charles Le Maistre, de P.; Louis Maslard, de P.; Charles Pioger, Tronodor.; Léonard d'Estrappes de Pressy, de P.; Jacques Goussault, de P. (Joanna); Pierre Poussepin, de P.; Jean-Baptiste de Chauffourneau, de P.; Pierre Vaillant, d'Abbeville; Louis Sicres, de P.; Hector de Brissailles, de P.; Jean-Baptiste Collot, de P.; Jacques Baudouin, de P.; Claude Malaquin, de P.; Claude Maslard, de P.; Claude Thumeri de Boissize, de P.; Claude de Chauffourneau, de P.; Claude Poussepin, [de P.]; Claude d'Estrappes, [de P.]; René Goulart de La Boulidiere, de P.; René de Mornay de Labbeville, Pont.; Henri Dorat, de P.; César Gaillard, d'Aix; Marcel Javelle, de P.
    Édition : , 1641
    Illustrateur : Cl. Charpignon, Nicolas Picart

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb35949679j]

Auteur du texte1 document

  • Vous êtes prié de la part de messieurs les pensionnaires du collége des Grassins...

    Description matérielle : [1] p.
    Description : Note : Faire-part du service célébré le 18 janvier 1772, dans la chapelle du collège des Grassins, pour le repos de l'âme de François-Pierre Daireaux, ancien principal dudit collège
    Édition : , 1772

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb33388188d]

Autre1 document

  • Heures a l'usage du College des Grassins...

    Description matérielle : In-12
    Édition : Paris : Cl. Simon , 1780

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb36816981j]

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'organisation Collège des Grassins. Paris

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Documents de cet auteur : Simon Machabée / ...au College des Grassins, Paris, 1686
  • Ouvrages de reference : Histoire générale de Paris, Les Anciennes Bibliothèques ...,II / A. Franklin, 1870
    Les collèges français 16e-18e siècles, III, Paris / Marie-Madeleine Compère, 2002
  • Catalogues de la BnF : BN Cat. gén. Anonymes 1501-1800

Autres formes du nom

  • Collège d'Ablon
  • Collegium Grassinaeum. Paris (latin)

Biographie Wikipedia

  • Le collège des Grassins est un collège de l'ancienne université de Paris.Le collège des Grassins sur la montagne Sainte-Geneviève, à Paris fut fondé en 1569 par Pierre Grassin, sieur d'Ablon, conseiller au parlement par testament. Situé dans l'actuelle rue Laplace (anciennement rue des Amandiers), il se composait, à l'origine, d'un principal et de six grands boursiers, étudiants en théologie ayant déjà subi un examen, plus six petits boursiers d'humanités et de philosophie (artiens). Chacun des grands boursiers, suivant le vœu du premier bienfaiteur, avait à surveiller les études de deux élèves de la catégorie suivante. L'archevêque de Sens avait à nommer ces boursiers, et il devait les prendre de préférence parmi les pauvres écoliers de son diocèse. Il fallait que le principal fût docteur régent licencié, ou au moins reçu bachelier en la faculté de théologie de Paris.Parmi les anciens étudiants du Collège des Grassins, on connaît l'écrivain Sébastien-Roch Nicolas de Chamfort. À partir de 1750, il y fit ses études comme boursier ; il remporta les premiers prix de l'Université. Il s'y montra un élève brillant et fantasque, allant jusqu'à faire une fugue au cours de laquelle il pensa s'embarquer pour l'Amérique avec un camarade, Pierre Letourneur, le futur introducteur d'Ossian en France, et partit pour le port de Cherbourg. On lui pardonna et il put terminer ses études. Il prit en entrant dans le monde le nom de « Chamfort » à la place du simple nom de Nicolas qu'il avait porté jusque-là.Portail de Paris Portail de Paris Portail de l’éducation Portail de l’éducation

Pages équivalentes