Alfred Sommer

Pays :États-Unis
Langue :anglais
Note :
Médecin. - Professeur d'ophtalmologie, d'épidémiologie et de santé publique internationale à l'Université Johns Hopkins de Baltimore, Ma. (en 1996)
ISNI :ISNI 0000 0000 8166 4941

Ses activités

Auteur du texte3 documents

  • Dépistage et traitement de la xérophtalmie

    manuel à l'intention des personnels de terrain

    2e éd
    Description matérielle : 62 p.-[8] p. h.-t. en coul.
    Description : Note : Bibliogr. p. 61-62
    Édition : Genève : O.M.S. , 1962
    Éditeur scientifique : Organisation mondiale de la santé

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb356616994]
  • Dépistage et traitement de la xérophtalmie

    manuel à l'intention des personnels de terrain

    Description matérielle : 56 p.
    Description : Note : Bibliogr. p. 55-56
    Édition : Genève : OMS , 1978
    Auteur du texte : Organisation mondiale de la santé

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb353099812]
  • Vitamin A deficiency

    health, survival and vision

    Description matérielle : XIII-438 p.-[8] p. de pl. en coul.
    Description : Note : Notes bibliogr. à la fin de chaque chap. Index
    Édition : New York ; Oxford : Oxford university press , 1996
    Auteur du texte : Keith P. West
    Contributeur : James A. Olson, A. Catharine Ross

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb37499155m]

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Vitamin A deficiency : health, survival and vision / Alfred Sommer, Keith P. West Jr. ; with James A. Olson, A. Catharine Ross, 1996
  • LCNA (CD), 1996-06

Biographie Wikipedia

  • Alfred Sommer est professeur de santé publique, ophtalmologiste et épidémiologiste américain à l'Université Johns Hopkins. Ses recherches sur la vitamine A dans les années 1970 et 1980 ont révélé que le renfort en vitamine A administré deux fois par an pour les enfants en déficiant, pouvait réduire la mortalité infantile de près de 34 pour cent. La Banque mondiale et, plus récemment, le Consensus de Copenhague a inscrit le supplément en vitamine A comme l'une des interventions sanitaires les plus rentables dans le monde.

Pages équivalentes