Jiří Pelikán (1923-1999)

Pays :Italie
Langue :tchèque
Naissance :07-02-1923
Mort :26-06-1999
Note :
Homme politique et journaliste. - Secrétaire général, puis président de l'Union internationale des étudiants. - Directeur général de la télévision d'État tchécoslovaque. - En 1970, se lance à Rome dans l'édition de "Listy" (Feuillets), qu'il poursuivra à Prague après 1989. - Député européen italien (1979). - Né à Olomouc, Moravie ; prend la nationalité italienne en 1977 ; décédé à Rome
ISNI :ISNI 0000 0001 0928 8774

Ses activités

Auteur du texte2 documents

Éditeur scientifique2 documents

Directeur de publication1 document

  • Budapest, Prague, Varsovie

    le Printemps de Prague, quinze ans après

    Description matérielle : 221 p.
    Édition : Paris : Maspero , 1983
    Directeur de publication : Zdeněk Mlynář (1930?-1997)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb34723206w]

Préfacier1 document

  • Le Congrès clandestin

    protocole secret et documents du 14e Congrès extraordinaire du P. C. tchécoslovaque

    Description matérielle : 384 p.
    Édition : Paris : Éditions du Seuil , 1970
    Auteur du texte : Komunistická strana Československa
    Traducteur : Milena Braud

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb353031326]

Autre1 document

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Documents de cet auteur : S'ils me tuent / Jiri Pelikan ; récit recueilli par Frédéric de Towarnicki, 1975
  • Ouvrages de reference : Česk. biogr. slovník
    Monde, 1999-06-29 (article nécrologique)
  • Catalogues de la BnF : BN Service tchèque

Biographie Wikipedia

  • Jiri Pelikan, (né Jiří Pelikán, le 7 février 1923 à Olomouc en Tchécoslovaquie et mort le 26 juin 1999 à Rome). C'était un militant du Parti Communiste tchécoslovaque depuis 1939 ; il présida Union Internationale de Etudiants (1955/63), sous contrôle communiste et devint journaliste, puis dirigea la radio et la télévision d'état, tout en étant président de la commission des affaires étrangères du parlement (1964/69). Après l'invasion soviétique du 21 août 1968, il organisa des débats télévisés en direct, au cours desquels l'Union soviétique fut durement critiquée. Nommé à l'ambassade tchécoslovaque à Rome, il fait défection et y obtient l'asile politique. Devenu citoyen italien en 1977, il est un membre du Parti socialiste italien. Il a été député européen lors des 1re et 2e législatures du Parlement européen (1979/89). Entre 1990 et 1991, il devint conseiller du Président Havel.Portail de la politique Portail de la politique Portail de l’Italie Portail de l’Italie Portail de l’Union européenne Portail de l’Union européenne

Pages équivalentes