Abū al-Qāsim ibn Aḥmad al- Zayyānī (1734-1833)

Illustration de la page Abū al-Qāsim ibn Aḥmad al- Zayyānī (1734-1833) provenant de Wikipedia
Pays :Maroc
Langue :arabe
Sexe :masculin
Naissance :Fès (Maroc), 1734
Mort :Fès (Maroc), 1833
Note :
Historien et auteur de récits de voyage. - A été ambassadeur du Maroc à Constantinople
Autres formes du nom :Aḥmad Abû-l-Qâsim al- Zayyânî (1734-1833)
Aboul Kasim ibn Ahmad al- Zaiyani (1734-1833)
Aboulqâsem ben Ahmed Ezziâni (1734-1833)
Voir plus
ISNI :ISNI 0000 0000 7987 7235

Ses activités

Auteur du texte3 documents1 document numérisé

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Documents de cet auteur : Al-tarǧumānaẗ al-kubrá fī aẖbār al-maʿmūr barrā wa-baḥrā / Abū al-Qāsim al-Zayyānī ; ḥaqqaqahu wa-ʿallaqahu ʿalayhi ʿAbd al-Karīm al-Fīlālī, 1967
  • Ouvrages de reference : Al-Aʿlām / H̱ayr al-Dīn al-Ziriklī, 1979
  • Catalogues de la BnF : BnF Service arabe

Autres formes du nom

  • Aḥmad Abû-l-Qâsim al- Zayyânî (1734-1833)
  • Aboul Kasim ibn Ahmad al- Zaiyani (1734-1833)
  • Aboulqâsem ben Ahmed Ezziâni (1734-1833)
  • Abū al-Qāsim ibn Aḥmad al- Ziyānī (1734-1833)
  • Aboulqasem ben Ahmed el Ziani (1734-1833)

Biographie Wikipedia

  • Abou El Kacem Zayani (أبو القاسم الزياني) est une personnalité marocaine du XVIIIe et du début du XIXe siècle, homme d’état, historiographe, voyageur (Égypte, Turquie, Syrie), contemporain d'Ibn Othman Al Maknassi, diplomate et chroniqueur marocain, comme Al Naciri. Contemporain, collaborateur et biographe des Sultans Alaouites : Mohammed Ben Abdellah, Moulay Yazid et Moulay Slimane, il occupa aussi la fonction de grand commis du Makhzen et inspecteur général des douanes de Tanger, Tetouan et Larache en 1795. En dépit de ses origines Amazighes, il avait critiqué dans plusieurs de ses livres le comportement hostile des Berbères vis à vis du Makhzen: qui est au Maroc synonyme de gouvernement au moins dès l'époque des Merinides, fût d'abord utilisé particulièrement pour désigner la structure étatique qui avait pour charge l'organisation financière du pays. Les berbères du Moyen Atlas ont participé à la déstabilisation du Maroc central par les guerre intestines ce qui favorisera une période d'anarchie ou le pouvoir du Makhzen est absent dans un territoire connu sous Blad (Siba).

Pages équivalentes