Ludwig von Hofmann (1861-1945)

Pays :Allemagne avant 1945
Langue :allemand
Sexe :masculin
Naissance :Darmstadt (Hesse, Allemagne), 17-08-1861
Mort :Pillnitz (Allemagne), 23-08-1945
Note :
Peintre, illustrateur, graveur et décorateur
Domaines :Peinture
Arts graphiques
Autre forme du nom :Ludwig von Hoffmann (1861-1945)
ISNI :ISNI 0000 0000 8254 495X

Ses activités

Auteur du texte1 document

  • Briefwechsel, 1894-1944

    Description matérielle : XXVIII-264 p.-[8] p. d'ill. ; fac-sim. ; 23 cm
    Description : Note : Bibliogr. p. 247-249. Index
    Édition : Bonn : Bouvier Verl. H. Grundmann , 1983
    Auteur du texte : Gerhart Hauptmann (1862-1946)

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb366117923]

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Ludwig von Hofmann (1861-1945)

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • DNB
    Vollmer
    Thieme-Becker
    Brockhaus, 19. Aufl.
    Bénézit, 1999

Autre forme du nom

  • Ludwig von Hoffmann (1861-1945)

Biographie Wikipedia

  • Ludwig von Hofmann, né à Darmstadt le 17 août 1861 et mort à Pillnitz le 23 août 1945, est un peintre allemand.Son monde pictural est peuplé de personnages dans des paysages idéalisés. Formé à Dresde et à Karlsruhe de 1890 à 1903, il a surtout vécu à Berlin, où il s'est fait connaître comme membre du groupe des Onze, comme cofondateur de la revue Pan et de la Sécession. Il étudie à Paris à l'Académie Julian en 1889 et 1890 et subit l'influence d'Albert Besnard et de Pierre Puvis de Chavannes, qu'il rencontrera. Il se trouve confronté à l'art de Hans von Marées qu'il découvre en 1892. En 1903, il est nommé professeur à l'École des beaux-arts de Weimar et il fonde la Société des Artistes allemands : le Künstlerbund. De 1916 à 1931, il enseigne la peinture monumentale à Dresde. Il voyage en Grèce et fait plusieurs séjours en Italie. Son œuvre est à la fois saine et éthérée avec des personnages idéalisés, antiquisants, exaltant la jeunesse et la beauté virile et qui animent des compositions intemporelles avec calme et mesure. Il est un des grands représentants du néo-idéalisme allemand.

Pages équivalentes