Walter Norman Koelz (1895-1989)

Country :États-Unis
Language :anglais
Gender :masculin
Birth :Waterloo, Mich., 11-09-1895
Death :24-09-1989
Note :Naturaliste
Variant of the name :Walter N. Koelz (1895-1989)
ISNI :ISNI 0000 0001 0914 8624

Occupations

Auteur du texte2 documents

  • The Himalayan journey of Walter N. Koelz

    the university of Michigan Himalayan expedition, 1932-1934

    Material description : 1 vol. (XI-308 p.)
    Edition : Ann Arbor (Mich.) : Museum of anthropology, University of Michigan , 2013
    Auteur du texte : Carla M. Sinopoli

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb435875741]
  • Persian diary, 1939-1941

    Material description : 1 vol. (XVI-227 p.)
    Edition : Ann Arbor (Mich.) : Museum of anthropology : University of Michigan , 1983

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb348131355]

Documents about this author

Documents about the author Walter Norman Koelz (1895-1989)

Pages in data.bnf.fr

Related authors

This page in data.bnf.fr lab

Sources and references

Sources

  • Tankas from the Koelz collection : Museum of anthropology, the University of Michigan / Carolyn Copeland, 1980
  • LC Authorities (2009-11-26)
    WBI

Variant of the name

  • Walter N. Koelz (1895-1989)

Wikipedia Biography

  • Walter Norman Koelz est un naturaliste américain, né le 11 septembre 1895 et mort le 24 septembre 1989.Les parents de Walter Koelz sont des immigrants de la région de la Forêt noire d’Allemagne, son père était forgeron à Waterloo[Lequel ?]. Koelz étudie la zoologie et obtient son titre de docteur à l’université du Michigan en 1920. En 1925, il rejoint l’expédition McMillan dans les régions arctiques de l’Amérique du Nord. Durant ses recherche à l’université du Michigan, il étudie les saumons à l’Institut de recherche sur les pêches. Il obtient un poste de l’Institut de recherche himalayen du Nicholas Roerich Museum de New-York. Il visite Naggar en mai 1930 et y commence des explorations botaniques.Koelz retourne dans le Michigan en 1932 mais son intérêt pour la culture tibétaine le fait devenir chercheur associé au Fond Charles L. Freer en septembre 1932. L’année suivante, il retourne au Tibet indien pour récolter des matériaux anthropologiques pour l’université du Michigan. En 1936, il retourne à nouveau en Inde pour y récolter des plantes. À partir de 1939 et durant sept ans, il explore la Perse, le Népal et des régions de l’Inde dont l’Assam : ceci lui permet de constituer une vaste collection d’oiseaux. En 1956, il reçoit le prix mémoriel Meyer pour ses contributions en agriculture : il avait trouvé à Calcutta et rapporté un melon sauvage résistant aux maladies qui a permis d’améliorer la culture des melons en Californie. Il récolte plus de 60 500 oiseaux, et 30 000 plantes. La moitié de la collection ornithologique est conservée au musée de zoologie de l’université du Michigan, environ 8 500 à l’American Museum of Natural History. Les végétaux sont conservés à l’herbier de l’université du Michigan.

Closely matched pages