BnF
BnF

Jean-Claude Andruet

Country :
Language :
Gender :
masculin
Note :
Pilote de rallye automobile
ISNI :

Occupations

Préfacier1 document

  • Le Tour de Corse automobile, 1956-1986

    (en appendice 1987-88-89)

    Material description : 349 p.
    Note : Note : Index
    Edition : 1989 Alleins M. Louche
    Auteur du texte : Maurice Louche

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb350701285]
Loading information

Documents about this author

Documents about the author Jean-Claude Andruet

Pages in data.bnf.fr

Related authors

This page in data.bnf.fr lab

Sources and references

Sources for the record

Wikipedia Biography

  • Jean-Claude Andruet, né le 13 août 1942 à Montreuil, est un pilote de rallye français, qui a remporté deux fois le titre de champion de France dans cette discipline. Très éclectique, il a également participé à de nombreuses épreuves sur circuits, ou en courses de côte. Après avoir été champion de France junior de judo, il débuta en rallye en 1965, à la "Côte Fleurie". Quelque vingt ans plus tard, il totalise une soixantaine de victoires, pour un ratio de 17,5 % de réussite (entre rallyes, et courses de côtes). Couronné à la fois champion d'Europe et champion de France des rallyes 1970, il fut aussi sacré champion de France en 1968. Parmi ses multiples succès, Jean-Claude remporte notamment le réputé Rallye automobile Monte-Carlo 1973 sur la berlinette Alpine Renault (associé à l'épopée des Alpine Renault Musketeers que furent aussi Jean-Luc Thérier, Jean-Pierre Nicolas et Bernard Darniche, pour remporter le titre constructeur du championnat du monde des rallyes 1973),. Il triompha également au Tour de Corse où il l'emporta à trois reprises : deux fois au volant de la berlinette Alpine, puis une troisième en 1974 avec la Lancia Stratos. Il s'est aussi fait remarquer en rallye sur Ferrari, notamment trois fois vainqueur du Tour de France automobile en 1972 sur Ferrari 365 GTB4, 1981 et 1982 sur Ferrari 308 GTB, et vainqueur du dixième Rallye de Sicile en 1981, également sur Ferrari 308 GTB. De 1967 à 1989, il participa aussi régulièrement aux 24 Heures du Mans, pilotant divers types de bolides (Alpine, Ferrari, Rondeau, Spice), avec pour meilleur résultat deux 5 places, en 1972 et 1981. Vainqueur de l'indice énergétique en 1968 avec Jean-Pierre Nicolas sur une Alpine A 210 (moteur de 1 005 cm) à la moyenne de 152,971 km/h. Vainqueur en GTS en 1972 sur une Ferrari 365 GTB/4 Daytona avec Claude Ballot-Lena à 173,444 km/h de moyenne. Vainqueur du groupe IMSA en 1981 sur Ferrari 512 BB LM avec Claude Ballot-Lena à 186,226 km/h de moyenne. Vainqueur du groupe C2 en 1989 sur Courage C 20 LM avec l'équipage Shungi Kasuya et Philippe Fargeon à 176,320 km/h de moyenne. Début octobre 2007, alors qu'il n'avait plus piloté en rallye depuis douze ans, Jean-Claude retrouve la compétition à l'occasion de course de véhicules historiques. Il a notamment gagné le Tour de Corse Historique au volant d'une Porsche 911 (copilote Guy Mizael), et fut vainqueur de la Coupe de France des rallyes VHC (Véhicule Historique de Compétition) 2008, dans sa catégorie (selon l'âge de la voiture), avec la Porsche 911 RSR de l’écurie "TCM-Feralu" de Philippe Peauger, et il remporte la Finale de la Coupe de France des rallyes VHC à 2 reprises : en 2010 et en 2012 . Il a eu un fils, Gilles Andruet, qui fut champion de France d'échecs en 1988 (2 en 1987), avant d'être retrouvé assassiné en 1995 près de Sainte-Geneviève-des-Bois dans l'Essonne en région parisienne. Il a par ailleurs deux autres filles et un petit-fils. Il est constructeur de voiturettes utilitaires et de deux roues électriques sur mesures, sous la marque société JC Andruet SA.

Closely matched pages

Last update : 04/07/2014