Hérode Atticus (0101-0177)

Langue :grec ancien (jusqu'à 1453)
Sexe :masculin
Naissance :101
Mort :177
Note :
Philosophe athénien. - Épigrammatiste, rhéteur et sophiste. - Bienfaiteur d'Athènes, fut consul en 143
Autres formes du nom :Herodes Atticus (0101-0177) (latin)
Hīrṓdīs ho ʼAttikós (0101-0177)
Ἡρώδης ὁ Άττικός (0101-0177)
Voir plus
ISNI :ISNI 0000 0001 2136 6093

Ses activités

Auteur du texte2 documents

Auteur présumé du texte2 documents

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Hérode Atticus (0101-0177)

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Documents de cet auteur : "Peri politeias" / Herodes Atticus ; introduzione, testo critico e commento a cura di Umberto Albini, 1968
  • Ouvrages de reference : Buchwald : Hérode Atticus (Lucius Vibullius Hipparchus Tiberius Claudius H. A.)
    Clavis SGL : Herodes Atticus. Lucius Vibullius Hipparchus Tiberius Claudius Atticus Herodes
    DOC / Vittorio Volpi, 1994 : Herodes Atticus
    Encycl. Grèce
  • Catalogues de la BnF : BN Cat. gén.

Autres formes du nom

  • Herodes Atticus (0101-0177) (latin)
  • Hīrṓdīs ho ʼAttikós (0101-0177)
  • Ἡρώδης ὁ Άττικός (0101-0177)
  • Atticus Herodes (0101-0177) (latin)
  • Atticus Marathonius (0101-0177) (latin)
  • Claudius Herodes (0101-0177) (latin)
  • Herodes (0101-0177) (latin)
  • Hipparchus Herodes (0101-0177) (latin)
  • Lucius Vibullius Hipparchus Tiberius Claudius Atticus Herodes (0101-0177) (latin)
  • Tiberius Herodes (0101-0177) (latin)
  • Vibullius Herodes (0101-0177) (latin)
  • Hērṓdēs ho ʼAttikós (0101-0177)
  • Erode Attico (0101-0177) (italien)

Biographie Wikipedia

  • Hérode Atticus (en grec Ἡρώδης ὁ Ἀττικός), de son nom romain Lucius Vibullius Hipparchus Tiberius Claudius Atticus Herodes, né à Marathon en 101, mort en 177, est un rhéteur grec célèbre pour sa fortune et pour ses actions de mécénat public.Il nous est principalement connu par Philostrate dans ses Vies des Sophistes (livre II), Aulu-Gelle dans ses Nuits attiques et Fronton dans sa correspondance.

Pages équivalentes