Pierre Lizet (1482-1554)

Image non encore disponible
Pays :France
Langue :français
Sexe :masculin
Naissance :Villemur, Cantal, 1482
Mort :Paris, 07-06-1554
Note :
A écrit aussi en latin
Magistrat. - Premier président du parlement de Paris (1529-1550)
Autres formes du nom :Pierre Liset (1482-1554)
Petrus Lizetius (1482-1554) (latin)
ISNI :ISNI 0000 0001 0653 495X

Ses activités

Auteur du texte10 documents1 document numérisé

  • Petri Lizetii Alverni Montigenae,... Adversum pseudo-evangelicam haeresim libri seu commentarii novem, duobus excusi voluminibus

    Description matérielle : [11]-288-[22] f.
    Description : Note : T. I. - Index
    Édition : Lutetiae : apud P. Le Preux , 1551

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb30825293r]
  • Briève et succincte manière de procéder, tant à l'institution et décision des causes criminelles que civiles, et forme d'informer en icelles. [Par Pierre Lizet. Publié par Louis Le Caron.]

    Description matérielle : In-8° , pièces limin., 78 ff.
    Description : Note : Le titre courant porte : "Practique de M. P. Lizet"
    Édition : Paris : V. Sertenas , 1555
    Éditeur scientifique : Louis Le Caron (1534-1613)

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb30825295f]
  • L'escole du bon praticien...

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb33359473t]
  • L'Escole du bon praticien, où s'apprend la manière de procéder en toutes actions et demandes civiles et criminelles... avec un advis important à ceux qui veulent apprendre la pratique, un traitté des péremptions, et plusieurs annotations des plus habiles jurisconsultes...

    Description matérielle : 2 parties en 1 vol. in-8°
    Description : Note : L'"Escole du bon praticien" est la réimpression, sans nom d'auteur, de l'ouvrage posthume du président Lizet, publié avec des notes par Charondas Le Caron sous le titre de "Practique judiciaire". - Le "Traité des péremptions" a titre et pagination distincts
    Édition : Paris : T. Girard , 1666

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb308252974]
  • Petri Lizetii,... de Auriculari confessione, lib. I. De monastico instituto, lib. I. De hujusce seculi caecitate ac circumventione, dialogus inter spiritalem et mundanum

    Description matérielle : In-4° , 156 p.
    Édition : Lugduni : apud S. Gryphium , 1552

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb308252943]

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Briève et succincte manière de procéder, tant à l'institution et décision des causes criminelles que civiles, et forme d'informer en icelles / [Par Pierre Lizet ;. Publié par Louis Le Caron.], 1555
    Petri Lizetii... Tractatus de mobilibus Ecclesiae praeceptionibus, sex libros continens, 1552
    Practique iudiciaire, pour l'instruction et decision des causes criminelles & civiles... / Pierre Liset,... , 1603
  • Grente 16e s.
    Michaud

Autres formes du nom

  • Pierre Liset (1482-1554)
  • Petrus Lizetius (1482-1554) (latin)

Biographie Wikipedia

  • Pierre Lizet, né à Salers en 1482 et mort à Paris le 17 juin 1554, est un magistrat français.D’abord avocat au parlement de Paris, Lizet s’éleva aux plus hautes charges de la magistrature. Élu conseiller en 1515, il fut avocat général en 1517 et succéda, le 20 décembre 1529, à Jean de Selve à la charge de premier président au même parlement, qu’il occupa pendant près de vingt années et fut à l’origine de la Chambre ardente contre les protestants. Une intrigue de cour, ourdie par le cardinal de Lorraine et la duchesse de Valentinois, le força, en 1550, à se démettre de ses fonctions.Henri II, auquel il représenta son extrême pauvreté, et qui ne pouvait méconnaître ses services, lui ayant donné l’abbaye de Saint-Victor, située dans un faubourg de Paris, Lizet y employa le reste de ses jours à étudier les Pères de l’Église et à écrire contre les protestants.Les écrivains calvinistes se vengèrent de son intolérance et de ses persécutions en livrant à la risée publique ses œuvres théologiques, écrites dans un style diffus et en latin barbare. Ils le tournèrent cruellement en ridicule dans une satire burlesque intitulée : Epistola magistri Benedicti Passavantii, attribuée à Théodore de Bèze. On connaît aussi la Complainte de messire Pierre Lizet sur le trépas de son feu nez.Sa réputation de jurisconsulte fut quelque peu ternie par ses élucubrations de théologien. Cependant Pierre Lizet avait des connaissances en droit romain, dont il était fortement épris. Il avait été chargé, en 1538, avec le conseiller Mathé, de réformer la coutume de Berry. Également très dévoué aux intérêts du fisc, Lizet a laissé une Pratique judiciaire pour l’instruction et décision des causes criminelles et civiles.À sa mort, Lizet avait fondé un hospice à Salers et quelques bourses dans un collège de Paris.

Pages équivalentes