Grégoire de Nazianze (saint, 0330?-0390?)

Illustration de la page Grégoire de Nazianze (saint, 0330?-0390?) provenant de Wikipedia
Langue :grec ancien (jusqu'à 1453)
Sexe :masculin
Naissance :330
Mort :390
Note :
Père et docteur de l'Église grecque, il fut successivement évêque de Sasima (372), de Nazianze (374), puis de Constantinople (379). - Il appartient avec Basile de Césarée et Grégoire de Nysse au groupe des 3 grands Cappadociens qui ont formalisé la théologie trinitaire. - Il est l'auteur de discours théologiques et de poèmes
Domaines :Religion
Autres formes du nom :Gregorius Nazianzenus (saint, 0330?-0390?) (latin)
Grīgórios ho Nazianzīnós (saint, 0330?-0390?)
Γρηγόριος ὁ Ναζιανζηός (saint, 0330?-0390?)
Voir plus
ISNI :ISNI 0000 0001 2147 086X

Ses activités

Compilateur de : 1 document

  • Anthologie d'extraits d'oeuvres d'Origène en 27 chapitres ("Traité des principes", "Contre Celse", "Commentaires", "Lettre à Grégoire" et "Homélies") compilée (en commun ?) par Basile de Césarée et Grégoire de Nazianze au IVe s. (entre 364 et 378 ?). - Ms : Monastère Saint-Jean le Divin, Patmos (270, Xe s.) ; Bibl. nazionale marciana, Venise (gr. 47, XIe s. et gr. 122, XIVe s.) ; BnF, Paris (suppl. gr. 615, XIIIe s.)

On lui a attribué, à tort : 1 document

Auteur du texte215 documents9 documents numérisés

  • 45 discours sur des thèmes variés, écrits entre 362 et 383, dont 5 sur la Trinité (XXVII-XXXI), prononcés à Constantinople en 380, intitulés par Grégoire "Discours théologiques", dirigés contre les eunomiens et les pneumatomaques

  • Collection de plus de 500 poèmes écrits pour la plupart entre 383 et 389. - L'éd. des bénédictins de Saint-Maur les divise en 2 groupes : les poèmes théologiques (subdivisés en 2 sections, les dogmatiques et les moraux) et les poèmes historiques (discernant ceux sur lui-même, et ceux sur d'autres personnes)

  • Discours IV et V de l'ensemble du recueil, dirigés contre l'empereur Julien, rédigés en 364

  • Poème philosophico-religieux, classé parmi les poèmes moraux dans l'éd. de Saint-Maur

Compositeur2 documents

Auteur présumé du texte1 document

Auteur prétendu du texte1 document

Parolier1 document

Autre2 documents

  • Anaphorae syriacae... Volumen I, fasciculus 2. III...

    Édition : Roma , 1940. In-4°

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb32192662c]
  • Discours grecs choisis de divers orateurs, publiés par M. l'abbé Auger. t. II

    Édition : Paris : P. F. Didot le jeune , 1788. - 2 vol., in-12

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb32192665d]

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Grégoire de Nazianze (saint; 0330?-0390?)

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Documents de cet auteur : Sancti Gregorii Nazianzeni Opera, 1611
    S. Basile et S. Grégoire de Nazianze. Homélies, 1861
    Due orationi di Gregorio Nazanzeno, 1569
    Select poems / of Synesius and Gregory Nazianzen, 1814
  • Ouvrages de reference : GDEL
    Clavis SGL
    Buchwald
    Encycl. Grèce
    DOC / V. Volpi, 1994
    Dizionario biografico universale / G. Garollo, 1907
  • Catalogues de la BnF : BN Cat. gén.
    BN Cat. gén. 1960-1969 : Gregorius Nazianzenus

Autres formes du nom

  • Gregorius Nazianzenus (saint, 0330?-0390?) (latin)
  • Grīgórios ho Nazianzīnós (saint, 0330?-0390?)
  • Γρηγόριος ὁ Ναζιανζηός (saint, 0330?-0390?)
  • Grégoire le Théologien (saint, 0330?-0390?) (français)
  • Grīgórios ho Nazianzoû (saint, 0330?-0390?)
  • Γρηγόριος ὁ Ναζιανζοῦ (saint, 0330?-0390?)
  • Grīgórios ho Theológos (saint, 0330?-0390?)
  • Γρηγόριος ὁ Θεολόγος (saint, 0330?-0390?)
  • Grīgorios ho e̓pískopos Nazianzoû (saint, 0330?-0390?)
  • Γρηγόριος ὁ ἐπίσκοπος Ναζιανζοῦ (saint, 0330?-0390?)
  • Grēgórios ho Nazianzēnós (saint, 0330?-0390?)
  • Grēgórios ho Nazianzoû (saint, 0330?-0390?)
  • Grēgórios ho e̓pískopos Nazianzoû (saint, 0330?-0390?)
  • Grēgórios ho Theológos (saint, 0330?-0390?)
  • Gregory of Nazianzen (saint, 0330?-0390?) (anglais)
  • Gregory Nazianzen (saint, 0330?-0390?) (anglais)
  • Gregor von Nazianz (saint, 0330?-0390?) (allemand)
  • Gregorio Nazianzeno (saint, 0330?-0390?) (italien)
  • Gregorio Nazanzeno (saint, 0330?-0390?) (italien)
  • Grégoire de Nazianze (saint, 0330?-0390?) (français)

Biographie Wikipedia

  • Grégoire de Nazianze, ou « de Naziance », dit « le Jeune », ou encore Grégoire le Théologien, né en 329 en Cappadoce et mort en 390, est un théologien et un docteur de l'Église.Issu d'une famille chrétienne, Grégoire de Nazianze fait ses études à Alexandrie puis à Athènes, où il rencontre Basile de Césarée, qui devient son ami. Il rentre à Nazianze où il est ordonné prêtre par son père. Ordonné ensuite évêque de Sasimes contre son gré par Basile de Césarée, il ne peut cependant s'y établir ; il reste alors chez son père, devenant le premier évêque auxiliaire de l'Église.À la mort de son père, il décide de se retirer pour mener une vie cénobitique. Il est invité à Constantinople où il prend part à la lutte contre l'arianisme et contre les divisions de l'Église de Constantinople. Défenseur de la doctrine du concile de Nicée, il cherche à défendre la place de l'Esprit Saint dans la théologie orthodoxe.L'empereur Théodose Ier impose Grégoire de Nazianze comme évêque de Constantinople. Il préside alors le concile de Constantinople mais finit par démissionner en plein milieu de celui-ci. Il retourne à Nazianze où il écrit de nombreuses lettres et discours dans lesquels il développe la théologie chrétienne, et principalement la nature divine de l'Esprit Saint comme personne de la Trinité.La richesse de ses écrits théologiques conduit très vite à une reconnaissance de Grégoire de Nazianze dans toute la chrétienté. Ses écrits sont traduits en latin, puis dans différentes langues. Il influence significativement la théologie de la Trinité, tant des Pères grecs que latins. Il est ainsi reconnu comme théologien trinitaire. Il est considéré avec Basile de Césarée et Grégoire de Nysse comme l'un des trois .Il devient un Père de l'Église, puis est introduit dans le bréviaire comme Docteur de l'Église par le pape Pie V en 1578. Il est vénéré tant par les catholiques que par les orthodoxes.Ses reliques, transférées à Rome au VIIIe siècle pour éviter leur destruction lors de la querelle iconoclaste, ont été données par le pape Jean-Paul II au patriarche Bartholomée Ier de Constantinople, en 2004, dans une volonté de réconciliation entre catholiques et orthodoxes.

Pages équivalentes

Grégoire de Nazianze (saint, 0330?-0390?) dans la Bibliographie des éditions parisiennes du 16e siècle