Claude Audran (1658-1734)

Image non encore disponible
Pays :France
Langue :français
Sexe :masculin
Naissance :Lyon (Rhône), 25-08-1658
Mort :Paris (France), 28-05-1734
Note :
Peintre de décorations murales. - Fils de Germain Audran, neveu de Claude II
Autre forme du nom :Claude Audran 03 (1658-1734)
ISNI :ISNI 0000 0001 2278 5812

Ses activités

Dessinateur3 documents

Illustrateur3 documents

  • [Recueil. Affiches. Claude Audran]

    Description matérielle : Doc. iconogr. (affiches) : 60 x 40 cm

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb403938254]
  • [Recueil. Oeuvre de Claude III Audran]

    Description matérielle : Doc. iconogr. : formats divers
    Description : Note : Dessins et reproductions photographiques des dessins conservés au Nationalmuseum de Stockholm et exposés à la Bibliothèque nationale en décembre 1950

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb40401080w]
  • [Recueil. Oeuvre de Claude III Audran, 1658-1734]

    Description : Note : Dessins et reproductions photographiques des dessins conservés au Nationalmuseum de Stockholm et exposés à la Bibliothèque nationale en décembre 1950

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb40340077d]

Graveur1 document

  • [Recueil. Oeuvre de Claude I Audran, Germain, Louis et Claude III Audran. Oeuvre monté]

    [estampe]

    Description matérielle : 1 vol. (59 feuillets) : 61 eaux-fortes et burins
    Description : Technique de l'image : estampe. - eau-forte. - burin
    Note : Contient des estampes de Claude I Audran (21 pl.), de Germain Audran (15 pl.) et de Louis Audran (15 pl.)
    Contient aussi des estampes d'après des dessins du peintre Claude II Audran et gravées par Claude III Audran (10 pl.)
    Sources : Inventaire du fonds français, graveurs du XVIIe siècle / Bibliothèque nationale, Département des estampes. Tome I, Alix (Jean)-Boudeau (Jean) (article Audran, Claude) p. 118
    Sources : Inventaire du fonds français, graveurs du XVIIe siècle / Bibliothèque nationale, Département des estampes. Tome I, Alix (Jean)-Boudeau (Jean) (article Audran, Germain) p. 149
    Sources : Inventaire du fonds français, graveurs du XVIIe siècle / Bibliothèque nationale, Département des estampes. Tome I, Alix (Jean)-Boudeau (Jean) (article Audran, Louis) p. 220
    Graveur : Claude Audran (1597?-1675), Claude Audran II (1639-1684), Germain Audran (1631-1710), Louis Audran (1670-1712)

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb43817674c]

Autre3 documents1 document numérisé

  • [Deux écrans de cheminées tissés à la Savonnnerie, avec Scapin et Polichinelle]

    [dessin]

    Description matérielle : 2 dess. : crayon noir, aquarelle, gouache ; 24 x 19 cm et 24 x 18,2 cm
    Description : Technique de l'image : dessin. - crayon noir. - aquarelle. - gouache
    Note : Dans l'Inventaire des tableaux commandés par la Direction des bâtiments (Arch. nat. O1 2220 fol. 93), il est fait état de "neuf petits paravens faisant dix-huit feuilles de différans dessins, sçavoir deux où il y a une table sur laquelle est posé deux corbeilles de fruis sur fond jaune sal et sur ledit fond il y a trois singes habillés, dont l'un joue du haubois, l'autre bat la mesure et le troisième dance sur la corde...". Certaines de ces feuilles tissées par Noinville et par Dupont en 1719-1720, ont été identifiées par P. Verlet à la Manufacture de Sèvres et au Mobilier national. Une seconde série tissée également par Noinville entre 1726 et 1729, sur des dessins de Claude III Audran représentant des personnages de la Commedia dell'Arte, est mentionnée dans les registres de fabrication de la Savonnerie, comme comportant "des personnages grotesques et un petit danseur". P. Verlet en a retrouvé deux exemplaires au Palais Royal de Stockholm, donnés en 1784 à Gustave III de Suède
    Sources : Fonds Robert de Cotte
    Sources : The Savonnerie, its history : the Waddesdon Collection / Pierre Verlet. Fribourg : Office du Livre, 1982, p. 85 et p. 309
    Sources : Engerand, p. 144
    Sources : F. Fossier, Les dessins du fonds Robert de Cotte de la Bibliothèque nationale de France : architecture et décor, Paris, Rome, 1997, dossier 380
    Ancien possesseur : Cabinet Robert de Cotte

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb40278885m]
  • [Dessins relatifs à la chapelle du château de Frescaty]

    Description matérielle : 18 dess.
    Description : Technique de l'image : dessin
    Note : Pour donner du travail aux artisans messins éprouvés durant l'hiver 1709, le comte-évêque de Metz, Charles-Henri de Cambout duc de Coislin, Premier Président du Parlement de Bretagne et aumônier du Roi, décida de faire construire aux environs immédiats de Metz une nouvelle résidence qu'il baptisa Frescaty (d'après la villégiature célèbre proche de Rome). Le chantier fut confié à Louis Lapierre architecte local auquel succédèrent les entrepreneurs Charles Bernard et Louis Laurent. Il semble d'autre part que l'architecte Guillain employé par R. de Cotte au chantier de l'évêché de Verdun en 1724 ait préalablement travaillé à Frescaty, d'où il écrivait encore à cette date à R. de Cotte. En ce qui concerne la décoration de la chapelle, le duc de Coislin fit appel à René Chauveau pour la sculpture et à Claude III Audran pour les vitraux, aidé de Michu qui avait travaillé aux bordures des vitraux des Invalides. Le chantier fut entrepris en 1712 et achevé vers 1714, à l'exception de la chapelle construite en 1717 par Chauveau d'après les indications de R. de Cotte. Le coût total de la construction et de l'aménagement du parc s'éleva à 1 200 000 livres. Le château fut détruit en 1802
    Sources : Marcel, p.126; Papillon, p.34; Haefeli, passim
    Édition : , 1717
    Dessinateur : Cabinet Robert de Cotte
    Autre : René Chauveau (1663-1722), Guillain (architecte, 16..-17.. ), Louis Lapierre (architecte, 16..-17.. ), Benoit Michu (16..-1730)

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb40267024r]
  • [Différents plans relatifs au château de Saverne]

    [dessin]

    Description matérielle : 47
    Description : Note : Après la quasi-destruction du château Renaissance par les armées de la Guerre de Trente Ans, le prince-évêque de Strasbourg François-Egon de Furstenberg, décida en 1664 de rebâtir une résidence digne de son rang et en confia la réalisation probablement à l'architecte italien Tomaso Comacio, tout en demandant à Coysevox le décor du Grand Salon et de l'escalier d'honneur, aidé de Claude III Audran. Le plan général se composait d'un château carré délimité par trois ailes à peu près égales et d'une quatrième au Nord, donnant sur les jardins, beaucoup plus longue et débordant largement à l'Est. Au fur et à mesure de modifications souvent dues à des incendies, l'aile Nord prit de plus en plus d'ampleur, les ailes du château carré furent détruites progressivement en 1818, 1846, 1852, et à l'heure actuelle ne subsiste que le grand corps de bâtiment édiffié en 1779 et procédant de l'agrandissement de la longue aile Nord. Lors de son accession au siège de Strasbourg, le cardinal Armand-Gaston de Rohan héritait d'une situation peu favorable: le chantier de Saverne était loin d'être achevé et un incendie avait ravagé en 1709 une partie du château. En 1712 le cardinal convia R. de Cotte à réfléchir à de nouveaux aménagements et à un agrandissement du parc, mais trop occupé par la construction de son hôtel parisien, il se contenta jusqu'en 1728 de faire exécuter des travaux de décoration intérieure par des artistes comme le sculpteur Robert Le Lorrain ou les ornemanistes Laurent Leprince, Charles Rousseau.L'abbé de Ravannes, homme de confiance du cardinal et l'abbé Garnier, grand financier de l'évêché, correspondirent régulièrement avec l'agence parisienne de R. de Cotte qui avait délégué sur place plusieurs architectes pour conduire les travaux : Charles Le Bouteux jusqu'à sa mort en 1719, puis Carbonnet et accessoirement Le Chevalier. On peut distinguer quatre étapes ou chantiers successifs pendant cette période, dont les traces sont demeurées sous forme de plans conservés soit au Cabinet des Estampes, soit à la Bibliothèque de l'Institut (dans les mss.1038,1039,1040,1041,1042,1604,1605,1606) soit encore dans les Archives du Bas-Rhin (G 2562 et 2583) et la Bibliothèque nationale de Strasbourg (ms.1796). Le premier chantier (1720-1722) concerne la décoration des antichambres à l'appartement de parade au premier étage de l'aile Nord commencée par Coysevox et la décoration des appartements du cardinal au rez-de-chaussée. Après la visite de la reine Marie Leczinska en 1725, un second chantier s'ouvrit pour l'achèvement du grand escalier, l'ouverture de neuf croisées sur les jardins dans le péristyle et le dallage de l'ensemble. En 1728, un troisième chantier correspondit à la redécoration des chambres de l'appartement du rez-de-chaussée et surtout au doublement du cabinet du cardinal à l'Est, formant désormais une petite galerie; c'est la même année que fut projetée la construction du Pavillon des Bains et le remodelage de la cour d'honneur recentrée par rapport à l'aile Nord (R. de Cotte présenta trois propositions). Enfin un quatrième chantier fut ouvert entre 1729 et 1730 correspondant à la construction du nouveau pavillon et du nouveau salon au bout de la chapelle. Ensuite Saverne ne fit plus l'objet de travaux jusqu'à Louis-Constantin de Rohan en 1756, puis après l'incendie de 1779 et la reconstruction par Nicolas Alexandre Salins de Montfort.
    Sources : Marcel, p.148
    Sources : Les dessins de Robert de Cotte pour le palais de Saverne / Jeanne Duportal, Bull. de l'art ancien et mod., IV, 1921, p. 126
    Sources : Travaux du premier cardinal de Rohan au château de Saverne.../ Catherine Grodecki, Cahiers alsaciens d'archéologie..., t. XI, 1967, pp. 97-117
    Sources : Le château de Saverne. Etudes réunies par A. Wollhett, R. Lehni, C. Grodecki. Saverne, 1969, pp. 7-59
    Édition : , [1712-1728]
    Dessinateur : Cabinet Robert de Cotte
    Autre : Charles Carbonnet (architecte, 16..-17.. ), Tomaso Comacio (architecte, 16..-17.. ), Antoine Coysevox (1640-1720), Charles Le Bouteux (architecte, 16..-1718), Etienne Le Chevalier (architecte, 16..-17..?), Robert Le Lorrain (1666-1743), Laurent Le Prince (ornemaniste, 16..-17.. ), Charles Rousseau (ornemaniste, 16..-17.. )

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb40266811c]

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Claude Audran (1658-1734)

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Membre de

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Bénézit, 1976
    Bénézit, 1999
    Saur. Bio-bibliogr. Index, 1999
    Les Audran / par Georges Duplessis, 1892, p. 36-40

Autre forme du nom

  • Claude Audran 03 (1658-1734)

Biographie Wikipedia

  • Claude Audran III, né à Lyon le 25 août 1658 et mort à Paris le 27 mai 1734 (à 75 ans), est un peintre de décorations murales français. Il crée des tapisseries et des panneaux décoratifs d'un style léger. Peintre du roi, il est également conservateur du Palais du Luxembourg. Il a Watteau comme élève.

Pages équivalentes