Albert Victor (duc de Clarence et Avondale, 1864-1892)

Pays :Grande-Bretagne
Langue :anglais
Naissance :1864
Mort :1892
Autres formes du nom :Albert Victor duke of Clarence and Avondale (1864-1892) (anglais)
Albert Victor duc de Clarence et Avondale (1864-1892) (français)
Albert Victor (prince d'Angleterre, 1864-1892) (français)
Voir plus
ISNI :ISNI 0000 0000 6681 434X

Ses activités

Auteur du texte1 document

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Documents de cet auteur : The Cruise of Her Majesty's ship "Bacchante" : 1879-1882 : comp. from the private journals, letters and note-books of Prince Albert Victor and Prince George of Wales ; with additions by John N. Dalton, 1886
  • Ouvrages de reference : BLNA, 1997-11 : Clarence and Avondale, Albert Victor, Duke of, 1864-1892
  • Catalogues de la BnF : BN Cat. gén. : Albert-Victor de Galles (Prince)

Autres formes du nom

  • Albert Victor duke of Clarence and Avondale (1864-1892) (anglais)
  • Albert Victor duc de Clarence et Avondale (1864-1892) (français)
  • Albert Victor (prince d'Angleterre, 1864-1892) (français)
  • Prince Albert Victor (1864-1892) (français)

Biographie Wikipedia

  • Albert Victor Christian Édouard de Galles (en anglais, Albert Victor of Wales), prince du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d’Irlande devenu duc de Clarence et Avondale, est né le 8 janvier 1864 à Windsor, dans le Berkshire et décédé le 14 janvier 1892 à Sandringham House, dans le Norfolk. Il était le fils aîné du prince de Galles Albert-Édouard (futur Édouard VII) et le petit-fils de la souveraine britannique régnante, la reine Victoria. Immédiatement après sa naissance, le prince Albert-Victor de Galles est deuxième dans l’ordre de succession au trône, mais il n’a ni survécu à son père, ni à sa grand-mère.De nombreux aspects de la vie du prince font l'objet de spéculations et de théories du complot, notamment sur son intelligence, sa sexualité ou sa santé mentale, la plus célèbre d'entre elles faisant de lui un suspect dans l'affaire de Jack l'Éventreur.

Pages équivalentes