Nīmā Yūsīǧ (1897-1958): pseudonyme individuel

Image non encore disponible
Pays :Iran
Langue :persan
Sexe :masculin
Naissance :Yoush (Iran), 11-11-1897
Mort :Téhéran, 04-12-1958
Note :
Poète pionnier de la poésie persane moderne, son oeuvre se démarque de la prosodie classique
Autres formes du nom :نیما یوشیج (1897-1958) (persan)
Nima Yushidj (1897-1958)
ISNI :ISNI 0000 0001 1684 533X

Ses activités

Auteur du texte2 documents

  • Afsane

    Description matérielle : 34 p.
    Description : Note : RAC = Rencontres et animations culturelles
    Édition : Fuveau : RAC , 1997
    Traducteur : Parviz Abolgassemi

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb36696638w]
  • Une voix dans la nuit

    poèmes

    Description matérielle : 1 vol. (116 p.)
    Édition : Paris : Lettres persanes , DL 2006
    Traducteur : Parviz Khazraï

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb409570880]

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Afsane / Nimā Yušij ; texte français de Parviz Abolgassemi, 1997
    Une voix dans la nuit : poèmes 1920-1958/ Nima Yushidj, DL. 2006
  • arooz (2007-02-08)
    BN Service persan

Autres formes du nom

  • نیما یوشیج (1897-1958) (persan)
  • Nima Yushidj (1897-1958)

Biographie Wikipedia

  • Ali Esfandiari (1897 - 1958) (en persan : علی اسفندیاری), plus connu sous son nom de plume Nima Yushij (en persan : نیما یوشیج) est un poète iranien contemporain, qui a beaucoup contribué à la création de la poésie persane moderne, connue sous le nom de she’r-e no ("poésie nouvelle") ou she’r-e nimaa'i ("poésie de Nima").Il est né dans le village de Yush, dans le Mazandaran en 1897, où il passe son enfance entre les travaux des champs et l'école traditionnelle iranienne, sous l'autorité du Mollah de son village. Il rentre à l'école Saint-Louis à Téhéran à l'âge de douze ans afin d'y finir ses études supérieures. C'est dans cette école qu'un professeur le guide dans ses premières découvertes poétiques. Il compose d'abord des vers en suivant les grands de la poésie classique Saadi et Hafez par exemple, puis commence à suivre son propre chemin, sans précédent dans la poésie persane : la poésie qui ne tient compte ni du mètre, ni de la rime. Ay Shab ("Ô Nuit") et Afsaneh ("Mythe") sont des œuvres qui appartiennent à cette période de transition dans la vie de l'auteur (1922).Les occasions dans lesquelles Nima a publié ses œuvres sont notables. Durant les premières années pendant lesquelles Nima écrivait, la presse était contrôlée par le pouvoir, et sa poésie, qui allait plus loin que la norme établie à l'époque, n'avait pas l'autorisation d'être publiée. Pour cette raison, la plupart des premiers poèmes de Nima Yushij n'ont pas été lu par le public avant les années 1930. Après la chute de Reza Shah (1941), Nima est devenu membre du comité éditorial du magazine Musique. Travaillant avec Sadeq Hedayat, il a publié de nombreux de ses poèmes dans ce magazine. Il a seulement publié ses œuvres à son compte en deux occasions : L'histoire pâle et La famille du soldat.La fermeture de Musique coïncide avec la formation du Parti Tudeh et l'apparition d'un certain nombre de publications gauchistes. Radical par nature, Nima est attiré par les nouveaux journaux et publie de nombreuses compositions dans ceux-ci.Ahmad Zia Hashtroudy et Abul Ghasem Janati Atayi sont parmi les premiers à avoir travaillé sur la vie et l'œuvre de Nima Yushij.

Pages équivalentes