Georges (roi de Grèce, 1845-1913)

Illustration de la page Georges (roi de Grèce, 1845-1913) provenant de Wikipedia
Pays :Grèce
Langue :grec moderne (après 1453)
Sexe :masculin
Naissance :Copenhague, 24-12-1845
Mort :Thessalonique, Grèce, 18-03-1913
Note :
Roi de Grèce de 1863 à 1913. - Né à le 12 décembre du calendrier julien et mort le 5 mars du calendrier julien. - Fils de Christian IX, roi de Danemark
Domaines :Histoire de l'Europe
Autres formes du nom :Georges I (roi des Hellènes, 1845-1913)
Georges (roi de Grèce, 1845-1913)
Geṓrgios (roi de Grèce, 1845-1913)
Voir plus
ISNI :ISNI 0000 0003 7428 9890

Ses activités

Auteur du texte2 documents

  • Contenu dans : Percy F. Martin. La Grèce nouvelle. Adapté de l'anglais par Th. Pontsevrez. [Avec une lettre du roi Georges. 8 mars 1913.]

    Lettre. - [1]

    Description matérielle : In-8° , XVI-294 p., portrait de M. E. Vénizélos, pl.
    Édition : Paris : E. Guilmoto , (1917)

    [catalogue]
  • [Recueil. Dossiers biographiques Boutillier du Retail. Documentation sur Georges Ier, roi des Hellènes]

    Description matérielle : 25 pièces
    Description : Note : Comprend notamment: "S. M. Georges Ier, roi de Hellènes" / Angelo Mariani (extrait de "Figures contemporaines" tome 7, 1902) : 4-G-708 (1-14) ; "Georges Ier, roi des Hellènes" / Wladimir d'Ormesson (in "Le correspondant", 25 mars 1913) ; "La fin du règne du roi Georges de Grèce" / d'Ormesson (in "La revue hebdomadaire", 12 avril 1913)
    Édition : Paris : Le correspondant : La revue hebdomadaire : E. Flammarion, etc. ; Athènes : Le messager d'Athènes , 1891-1931
    Auteur du texte : Costas Kérofilas, Anatole Langlois (1844-1928)
    Collecteur : Armand Boutillier du Retail (1882-1943)

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb425750933]

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Georges (roi de Grèce; 1845-1913)

Pages dans data.bnf.fr

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Encycl. Grèce
    Encycl. Papyros
    GLU
  • BN Service grec moderne

Autres formes du nom

  • Georges I (roi des Hellènes, 1845-1913)
  • Georges (roi de Grèce, 1845-1913)
  • Geṓrgios (roi de Grèce, 1845-1913)
  • Γεώργιος (roi de Grèce, 1845-1913)
  • Geórgios (roi de Grèce, 1845-1913)
  • Geṓrgios (roi de Grèce, 1845-1913)
  • Georges (roi de Grèce, 1845-1913)

Biographie Wikipedia

  • Georges Ier de Grèce (en grec moderne : Γεώργιος A' της Ελλάδας / Geórgios I tis Elládas), né Christian Guillaume Ferdinand Adolphe Georges de Schleswig-Holstein-Sonderbourg-Glücksbourg, prince de Danemark puis, par son élection, roi des Hellènes, est né le 24 décembre 1845 à Copenhague, au Danemark, et est décédé le 18 mars 1913 à Thessalonique, en Grèce. Second souverain de la Grèce moderne et fondateur de la dynastie royale hellène contemporaine, il règne presque cinquante ans, de 1863 à 1913.En 1863, le prince Guillaume de Danemark est élu roi des Hellènes sous le nom de Georges Ier. Désireux de ne pas commettre les mêmes erreurs que son prédécesseur, le roi Othon Ier de Grèce, le jeune monarque ne tarde pas à s’helléniser et à aller à la rencontre de ses nouveaux sujets. Encore jeune et inexpérimenté, Georges Ier est confronté à une situation intérieure très difficile. À son arrivée au pouvoir, la scène politique grecque est en effet divisée et de graves problèmes financiers secouent le pays. L’agitation nationaliste est par ailleurs très forte et la Grande Idée, autrement dit le désir de réunir tous les Grecs dans un seul et même pays, est au cœur de la politique nationale.Le règne de Georges Ier est donc largement marqué par les volontés expansionnistes de la population hellène et par l’annexion, tantôt pacifique, tantôt belliqueuse, de plusieurs provinces majoritairement peuplées de Grecs : les îles Ioniennes (1864), la Thessalie (1880) et surtout la Macédoine, l’Épire et la Crète (1913). Malgré tout, la politique de Georges et de ses gouvernements est loin d’être toujours couronnée de succès et des humiliations nationales (comme lorsque les grandes puissances organisent un blocus contre le pays en 1885) et de graves défaites militaires (comme lors de la Guerre gréco-turque de 1897) ponctuent également son règne.Sur un plan plus personnel, Georges Ier donne naissance à une importante famille, dont plusieurs membres règnent encore sur des États européens. Le mariage du roi avec la grande-duchesse Olga Constantinovna de Russie donne en effet naissance à plusieurs enfants, avec lesquels le souverain entretient des relations étroites mais parfois orageuses.Georges Ier meurt assassiné à Thessalonique en 1913 et son fils Constantin Ier lui succède alors sur le trône de Grèce.

Pages équivalentes