Charles II (roi d'Angleterre, d'Écosse et d'Irlande, 1630-1685)

Illustration de la page Charles II (roi d'Angleterre, d'Écosse et d'Irlande, 1630-1685) provenant de Wikipedia
Pays :Grande-Bretagne
Langue :anglais
Sexe :masculin
Naissance :29-05-1630
Mort :06-02-1685
Note :
Roi de 1660 à 1685
ISNI :ISNI 0000 0001 1867 5506

Ses activités

Auteur du texte51 documents1 document numérisé

  • Patente du roi de la Grande-Bretagne pour la confirmation de l'antiquité de la noblesse de MM. Irland

    Description matérielle : 98 p.
    Description : Note : Patente de Charles II. - Une première page de titre porte : "Généalogie de la maison d'Irland et de celle de Sainte Hermine"
    Édition : Paris : Simon , 1780
    Auteur du texte : Angleterre

    2 documents numérisés : Volume 1 - Volume 2
    [catalogue, Visualiser dans Gallica][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb337543224]
  • An Account of King Charles II's escape from Worcester, dictated by the king himself... edited by Edmund Goldsmid,...

    Description : Note : Bibliotheca curiosa
    Édition : Edinburg, privately printed , 1883. In-16, 42 p.

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb31930706p]
  • Antwoort van Sijn Konincklijcke Majesteyt van Groot-Brittannjen (Charles II) op de brief en passepoorten van Haer Ho. Mog. de Heeren Staten Generael der Vereenigde Nederlanden. (2 / 12 avril 1667.)

    Description matérielle : In-4° , 6 p.
    Description : Note : [Réponse à la lettre et aux passeports envoyés par les Etats-Généraux des Pays-Bas unis.]. - Français-néerlandais
    Édition : (S. l. n. d.)

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb302235901]
  • Antwoort van Zijne Koninglijcke Majesteit van Groot Brittanjen (Charles II), in date den 4. of 14. October 1666, op de Missive van de Ho. Mo. Heeren Staten Generaal der Vereenigden Nederlanden, in date den 16. September 1666...

    Description matérielle : In-4° , 8 p.
    Description : Note : [Réponse du 4 / 14 octobre 1666 au Message des États-Généraux des Pays-Bas Unis, du 16 septembre 1666.]
    Édition : Rotterdam : by J. Grootenhuise , 1666

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb302235843]
  • Antwoort van Zijne Koninglijcke Majesteit van Groot Brittanjen (Charles II), in date den 4. of 14. October 1666, op de Missive van de Ho. Mo. Heeren Staten Generaal der Vereenigden Nederlanden, in date den 16. September 1666...

    Description matérielle : In-4° , 4 ff.
    Édition : Rotterdam : by J. Grootenhuise , 1666

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb30223585f]

Dédicataire3 documents1 document numérisé

  • Genre musical: suite

    Titre complet : La guitarre royalle dediée au roy de la Grande Bretagne. - Date d'édition : Paris, 1671

    La guitare royale. 1671 avec Charles II (roi d'Angleterre, d'Écosse et d'Irlande, 1630-1685) comme dédicataire

  • Wallia principatus vulgo Wales

    Seren[issi]mo Domino Carolo Magnae Britanniae, etc. Principi [signé] Joh. Blaeu

    Description matérielle : 1 carte : ill. col. ; 38,5 x 50 cm, sur flle 49,5 x 58,5 cm
    Description : Note : Au verso, notice en allemand sur le pays de Galles paginée 323-324. - En bas à droite, dans un cartouche aux armes d'Angleterre, dédicace au roi Charles II (1630-1685). - Au centre à droite, armoiries de la principauté de Galles, de "Bangor", "S. Assaph", "S. Davids" et "Landaf". - Voir : Koeman's Atlantes Neerlandici / P. van der Krogt, 2000, vol. II [5500:2]
    Échelle : 16 Milliar. Anglica quorum 4 unum constit. German. [= 4,6 cm]
    Édition : [Amsterdam] : [Joan Blaeu] , [avant 1673]
    Imprimeur-libraire : Joan Blaeu (1596-1673)

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb41100213p]
  • Le Portrait du Roy de la Grand'Bretagne. durant sa solitude & ses souffrances

    Description matérielle : [52]-398-[2] p., front. gr. sur bois
    Description : Note : Le titre débute par "Eikon Basileke" impr. en caractères grecs. - Longtemps attribué à Charles Ier lui-même puis revendiqué par John Gauden d'après F. Madan. - Trad. en français par D. Cailloué, revue par Porrée (qui signe aussi l'épitre à Charles II, p. [15]) d'après F. Madan. - Permission du Parlement de Rouen du 19 juin 1549, p. 52. - [2] p. d'errata à la fin
    Sources : F. Madan, A new bibliography of the Eikon basilike of Charles the first, 1950, n° 52
    Édition : , 1649
    Auteur du commentaire : Jonas Porrée
    Auteur prétendu du texte : Charles I. (roi d'Angleterre, 1600-1649), John Gauden (1599?-1662)
    Imprimeur-libraire : Jean Berthelin (1577?-1652)
    Traducteur : Denys Cailloué (16..?-16..), Jonas Porrée

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb302235367]

Auteur prétendu du texte1 document

  • La harangue du Roy de la Grand Bretagne, à la Reyne de France, Faicte au Chasteau de Sainct Germain en Laye le 6. jour de May 1652. sur l'arrivée des Deputez, de Messieurs les Princes & du Parlement.

    Description matérielle : 7 p.
    Description : Sources : Moreau, Mazarinades 1560
    Édition : , 1652
    Imprimeur-libraire : Jean Le Rat (161.?-1667)

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb30223574s]

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Charles II (roi d'Angleterre, d'Écosse et d'Irlande; 1630-1685)

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Documents de cet auteur : My dearest Minette : the letters between Charles II and his sister Henriette, Duchesse d'Orléans, 1996
  • Ouvrages de reference : GDEL
    Mourre
  • Catalogues de la BnF : BN Cat. gén.

Biographie Wikipedia

  • Charles II (né le 29 mai 1630 au palais St. James à Londres – mort le 6 février 1685 au palais de Whitehall à Londres) est roi d'Angleterre, d'Écosse et d'Irlande de 1660 à sa mort.Il est le fils du roi Charles Ier, exécuté au palais de Whitehall en 1649, au paroxysme de la Première Révolution anglaise. Bien que le Parlement d'Écosse ait proclamé Charles II roi d'Angleterre et d'Irlande à Édimbourg quelques jours plus tard, le Parlement d'Angleterre vote une loi interdisant une telle succession et entre dans un interrègne où le pays, devenu Commonwealth d'Angleterre, devient de facto une république dirigée par Oliver Cromwell. Charles est vaincu par Cromwell à Worcester en 1651 et doit fuir l'Angleterre. Tandis que Cromwell gouverne le pays en quasi-dictateur, Charles passe près d'une décennie en exil en France, dans les Provinces-Unies et dans les Pays-Bas espagnols. La mort de Cromwell, en 1658, donne lieu à une crise politique qui permet la restauration de la monarchie. Invité à rentrer en Grande-Bretagne, Charles est acclamé lors de son entrée dans Londres, le jour de son trentième anniversaire.Le Parlement cavalier (en) vote les lois du code Clarendon pour rétablir l'Église d'Angleterre. Charles accepte le code, bien que lui-même favorise une politique de tolérance religieuse. En politique étrangère, le début de son règne est marqué par la deuxième Guerre anglo-néerlandaise. En 1670, Charles signe en secret le traité de Douvres avec son cousin germain Louis XIV : ce dernier accepte d'aider Charles lors de la troisième Guerre anglo-néerlandaise, tandis que Charles s'engage à se convertir au catholicisme à une date non précisée. Charles tente d'introduire une plus grande liberté de religion pour les catholiques et les protestants non conformistes avec sa déclaration d'indulgence royale de 1672, mais le parlement anglais refuse de la voter.En 1679, les révélations de Titus Oates sur un prétendu « complot papiste » entraînent la crise de l'Exclusion Bill, un projet de loi visant à exclure de la succession au trône le frère cadet et héritier présomptif de Charles, Jacques Stuart, en raison de sa foi catholique. Cette crise entraîne la naissance du parti whig, favorable au Bill, et du parti tory, qui lui est opposé. À la suite de la découverte du complot de Rye-House, qui visait à assassiner Charles et Jacques, le roi s'allie aux tories, et plusieurs whigs d'importance sont exécutés ou exilés. Charles dissout le Parlement d'Angleterre en 1681 et gouverne seul jusqu'à sa mort quatre ans plus tard. Il se convertit au catholicisme sur son lit de mort.L'hédonisme qui règne à la cour de Charles II et le soulagement consécutif à la fin d'une décennie passée sous la férule de Cromwell et des puritains lui ont valu le surnom de Merry Monarch, « le monarque joyeux ». Si son épouse, Catherine de Bragance, ne lui donne pas d'enfants, il engendre en revanche une douzaine d'enfants adultérins avec ses diverses maîtresses. Comme il n'a pas d'héritier légitime, c'est son frère Jacques qui lui succède sur le trône.

Pages équivalentes