Jean Judet (1846-1907)

Pays :France
Langue :français
Sexe :masculin
Naissance :Châtre (Creuse), 20-07-1846
Mort :Lavaufranche (Creuse), 06-05-1907
Note :
Homme politique. - Maire de Lavaufranche, Creuse. - Député de la Creuse. - Père d'Henri Judet (1874-19..), chirurgien orthopédique. - Prénoms complets : Jean, Léonard
ISNI :ISNI 0000 0000 8022 6122

Ses activités

Auteur du texte1 document

  • Proposition de loi ayant pour objet d'ouvrir au ministre de l'Agriculture... un crédit de 25000 francs pour venir en aide aux agriculteurs de l'arrondissement de Boussac (Creuse), victimes de l'orage du 20 mai 1904,... présentée par M. Jean Judet,... (4 juillet 1904.)

    Description matérielle : In-4 °, 2 p.
    Description : Note : Chambre des Députés. 8e législature. Session de 1904. N ° 1849
    Édition : Paris : Impr. de Motteroz , (s. d.)
    Éditeur scientifique : France. Chambre des députés (1876-1942)

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb36227718n]

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Proposition de loi ayant pour objet d'ouvrir au ministre de l'Agriculture... un crédit de 25000 francs pour venir en aide aux agriculteurs de l'arrondissement de Boussac (Creuse), victimes de l'orage du 20 mai 1904 / présentée par M. Jean Judet, (4 juillet 1904);, [s. d.]
  • DBF

Biographie Wikipedia

  • Jean Léonard Judet, né le 20 juillet 1846 à Soumans (Creuse), mort le 6 mai 1907 à Lavaufranche (Creuse), est un agriculteur et un homme politique français.Issu d'une famille d'agriculteurs propriétaires, dont plusieurs membres ont exercé des fonctions municipales, il est élu aux élections municipales de 1877 et nommé maire de Lavaufranche. Puis il devient conseiller d'arrondissement en 1883 et conseiller général en 1898.Candidat républicain radical-socialiste à l'élection législative dans la circonscription de Boussac en 1902, il fait campagne en faveur de l'impôt progressif sur le revenu sur la séparation des Églises et de l'État et la suppression du budget du culte. Il est élu député au second tour avec 5226 sur 12 516 inscrits et 7978 votants et démissionne de ses fonctions de conseiller général, un an après sa réélection.En 1906, il est réélu au second tour avec 5075 voix sur 9471 votants. Il meurt, avant la fin de son mandat, en 1907, à l'âge de 61 ans. Son fils, Victor Judet, lui succède au terme d'une élection partielle.

Pages équivalentes