Ken T. Ohara

Pays :Japon
Sexe :masculin
Note :
Photographe
ISNI :ISNI 0000 0000 8659 8963

Ses activités

Auteur du texte1 document

  • One

    Description matérielle : In-4 non paginé, pl., couv. ill.
    Édition : Tokyo : Tsukiji Shokan publishing , 1970

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb403711499]

Illustrateur1 document

  • [One]

    Description matérielle : Non paginé [ca 400] p.
    Description : Note : Titre pris à l'achevé d'imprimer
    Édition : Köln ; [Paris] : B. Taschen , 1997

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb36709004z]

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Ken T. Ohara

Pages dans data.bnf.fr

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • [One] / [photographs by Ken Ohara], 1997
  • Encyclopédie internationale des photographes / [M. et M. Auer], 1997

Biographie Wikipedia

  • Ken Ohara (小原 健, Ohara Ken?, né en 1942) est un photographe japonais surtout connu pour sa série de photographies intitulée « One » dans laquelle il présente des visages avec une taille et un ton standards.Ken Ohara déménage de Tokyo à New York en 1962 et se fait connaître en 1970 avec la publication de « One » qui contient plus de 500 gros plans de visages. Au cours des 30 années qui suivent, Ohara poursuit ses études de portraits dans des formes très variées. Cette vaste collection présente sept projets dans leur intégralité pour la première fois, des pièces faites entre 1970 et 2003, dont certaines ont d'abord été exposées au MoMA et d'autres rarement vues. Elles vont de gros plans radicaux de centaines de visages anonymes à un auto-portrait composé de photos prises chaque minute pendant une période de 24 heures pour des revues. Ohara a une fois documenté une année en 365 images présentées en accordéon. Sont également inclus des portraits pour lesquels la période d'exposition de chaque visage dépasse une heure. Le travail de Ken Ohara offre un examen approfondi de l'espace et du temps dans l'art du portrait et provoque une remise en question des limites de la représentation photographique.Ken Ohara réside maintenant à Los Angeles, en Californie avec sa femme et ses deux enfants.

Pages équivalentes