Michael Foster (1836-1907)

Illustration de la page Michael Foster (1836-1907) provenant de Wikipedia
Pays :Grande-Bretagne
Langue :anglais
Naissance :08-03-1836
Mort :28-01-1907
Note :
Médecin et physiologiste. - Fut professeur de physiologie pratique et d'histologie à l'University College et à la Royal Intitution (1869) puis de physiologie à Cambridge (1870-1903)
ISNI :ISNI 0000 0001 0948 7028

Ses activités

Auteur du texte4 documents3 documents numérisés

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Documents de cet auteur : Eléments d'embryologie / par M. Foster et Francis M. Balfour ; trad. de l'anglais par le Dr E. Rochefort, 1995 [document électronique : reprod. de l'éd. de 1877
  • Ouvrages de reference : Dict. of scientific biogr. / C. Coulston Gillispie ed., 1981
    Morton's medical bibliography / ed by J.M. Norman, 1983
    British.biogr.arch., 1984
  • Catalogues de la BnF : BN Cat. gén.

Biographie Wikipedia

  • Sir Michael Foster est un physiologiste britannique, né le 8 mars 1836 à Huntingdon et mort le 29 janvier 1907 à Londres.Il fait ses études à l’University College School. Il est diplômé en médecine à l’université de Londres en 1859 et commence à exercer dans sa ville natale. En 1867, il retourne à Londres pour enseigner la physiologie pratique à l’University College School et est nommé professeur deux ans plus tard. En 1870, il est embauché au Trinity College. En 1883, il est le premier titulaire de la chaire sur la physiologie, qui vient d’être créée, de l’université, fonction qu’il occupe jusqu’en 1903. Parmi ses étudiants, il faut signaler Sir Charles Scott Sherrington (1857-1952), qui reçoit le Prix Nobel en 1932.Grand pédagogue et bon administrateur, il prend une large part à l’organisation et au développement à l’école biologique de Cambridge. De 1881 à 1903, il est l’un des secrétaire de la Royal Society, ce qui lui permet d’exercer une profonde influence sur l’étude de la biologie en Grande-Bretagne. En 1899, il est fait chevalier.L’année suivante, il élu pour représenter l’université de Londres au parlement.

Pages équivalentes