Nicholas Spykman (1893-1943)

Image non encore disponible
Pays :États-Unis
Langue :anglais
Sexe :masculin
Naissance :13-10-1893
Mort :26-06-1943
Note :
Sociologue américain et professeur de relations internationales. - Un des pères de la théorie géopolitique et fondateur de la théorie réaliste en relations internationales
Domaines :Science politique
Autre forme du nom :Nicolaas Spijkman (1893-1943)
ISNI :ISNI 0000 0001 0779 3654

Ses activités

Auteur du texte1 document

  • The social theory of Georg Simmel

    [Facsim. ed.]
    Description matérielle : XXIX-297 p.
    Description : Note : Bibliogr. p. 277-292. Index
    Édition : Aldershot : Brookfield (Vt.) : G. Revivals , 1992

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb37463267t]

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Nicholas Spykman (1893-1943)

Pages dans data.bnf.fr

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • The social theory of Georg Simmel / Nicholas J. Spykman, 1992 [reprod. de l'éd. de 1925]
    Nicholas John Spykman, l'invention de la géopolitique américaine : un itinéraire intellectuel aux origines paradoxales de la théorie réaliste des relations internationales / Olivier Zajec, impr. 2016

Autre forme du nom

  • Nicolaas Spijkman (1893-1943)

Biographie Wikipedia

  • Nicholas J. Spykman est né en 1893 et mort en 1943. Journaliste américain, universitaire, il est considéré comme l'un des pères de la géopolitique aux États-Unis. Il a écrit deux livres de politique étrangère. Le premier de ces livres, American Strategy in World Politics, a été publié en 1942 après que les États-Unis n'entrent dans la deuxième guerre mondiale. L'auteur analyse dans ce livre les différentes politiques d'un point de vue géopolitique et met en garde les États-Unis contre la conquête allemande de l'Europe et l’expansion Japonaise. Le second livre de Nicholas Spykman, The Geography of the Peace a été publié en 1944, soit une année après sa mort. Il illustre dans cet ouvrage sa vision géostratégique en axant son analyse sur la sécurité américaine qui selon lui passe par un certain équilibre du pouvoir sur le continent eurasiatique.

Pages équivalentes