Hans Jæger (1854-1910)

Pays :Norvège
Langue :norvégien
Naissance :02-09-1854
Mort :10-02-1910
Note :
Romancier
ISNI :ISNI 0000 0000 7716 9710

Ses activités

Auteur du texte3 documents

  • Fra kristiania-Bohêmen

    roman

    Description matérielle : 2 vol. (178, 218 p.)
    Édition : Oslo : Norske bokklubben , 1997
    Préfacier : Bjørg Vindsetmo

    disponible en Haut de Jardin

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb37524491t]
  • [Bohemens erotiske bekjendelser]

    Description matérielle : 3 vol. (239, 240, 279 p.)
    Description : Note : Le titre de la trilogie figure sur les couvertures
    Édition : Oslo : Pax , 1989

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb39089617t]
  • Syk kjaerlihet

    roman

    Édition : Paris : impr. A. Reiff , 1892

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb41656617h]

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Hans Jæger (1854-1910)

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Documents de cet auteur : Fra Kristiania-Bohêmen : roman : utdrag av debattene i Den Frisindede Studenterforening og Hans Jægers forsvarstale i højesteret / Hans Jæger ; med forord av Bjørg Vindsetmo, 1997
  • Ouvrages de reference : Encycl. Norvège
  • Catalogues de la BnF : BN Service scandinave

Biographie Wikipedia

  • Hans Henrik Jæger est un écrivain, philosophe et théoricien anarchiste norvégien, né à Drammen le 2 septembre 1854 d'un père officier de police. Il meurt à la suite d'un cancer le 8 février 1910 près de Kristiania, à Tostrupgarden, banlieue actuelle d'Oslo dans le dénuement social et l'anonymat. Plus qu'une figure de la pensée et un écrivain original, ce partisan obstiné et fanatique du libre développement de la jeunesse a été la plume et la voix provocante, amoncelant sur elles une petite crise de société norvégienne. L'affaire Jaeger est une dénonciation acharnée, autant sociale que politique, des mortelles entraves de la morale officielle à la libération sexuelle des classes aisées. Si Hans Jaeger s'est attiré soudain les foudres des autorités alors qu'il professait ses opinions dans un climat de tolérance depuis de nombreuses années, ce n'est pas seulement par une influence de la lente montée du rigorisme protestant et de la mouvance piétiste, c'est le changement de donne politique qui survient avec la prise de pouvoir au parlement après 1884 de la gauche norvégienne, balayant les soutiens de la haute société danophile, et rendant inutile les efforts ardents des patriotes du champ littéraire contre ces derniers. Ayant épuisé les recours légaux, la contre-attaque virulente d'une fraction de la haute bourgeoisie élitiste, perdante effrayée par les visages de la pensée et de la vie technologique moderne, visent alors la littérature, l'art et la science modernes. Comme le comprirent quelques grands écrivains, l'attaque visait toute la bohème d'Oslo au-delà du thème retenu et souhaitait disqualifier les artistes et créateurs de la société de demain, société qui menaçait les agresseurs. Les crises virulentes de l'affaire Jaeger, divisant parfois les familles en leur sein de longues années, sont toutefois contenues dans le microcosme urbain d'Oslo.

Pages équivalentes