Gérald Côté

Pays :Canada
Langue :français
Note :
Ethnomusicologue et compositeur. - Professeur d'anthropologie du jazz au Collège de Sherbrooke (Québec)
ISNI :ISNI 0000 0003 5817 8509

Ses activités

Auteur du texte2 documents

  • Le jazz vu de l'intérieur

    pour une anthropologie des musiques afro-américaines

    Description matérielle : 1 vol. (238 p.)
    Description : Note : Bibliogr. p. 223-233. - DNM = Distribution du Nouveau-Monde
    Édition : Québec : Éd. Nota bene ; Paris : diff. DNM , impr. 2006

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb409264360]
  • Processus de création et musique populaire

    un exemple de métissage à la québécoise

    Description matérielle : 189 p.
    Description : Note : En appendice, choix de documents. - Bibliogr. p. 167-185. Discogr. p. 186
    Édition : Paris ; Montréal (Québec) : l'Harmattan , 1998

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb37029333q]

Pages dans data.bnf.fr

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Processus de création et musique populaire : un exemple de métissage à la québécoise / Gérald Côté, 1998

Biographie Wikipedia

  • Gérald Côté est un auteur et ethnomusicologue québécois surtout remarqué pour ses écrits touchant la diversité culturelle en rapport avec la musique.Dans son premier ouvrage, "Les 101 blues du Québec", qui a remporté une mention par l'association interculturelle du Québec, Gérald Côté, au moyen d'analyses textuelles et musicales rigoureuses, recense les discours, circonscrit les lieux communs thématiques et finit par dresser un étonnant parallèle entre le besoin qu'ont éprouvé les Noirs d'exorciser des siècles d'esclavage et la même urgence qu'ont manifestée les Québécois, ces selon la formule de Pierre Vallières, surtout à la fin de la Révolution tranquille, de se soustraire au joug colonisateur.Dans "Processus de création et musique populaire", il s'interroge sur la pratique musicale de sa société et porte un regard qui va au-delà des acquis du «star-system» et des conventions. En tant que compositeur, il fait l'archéologie de son propre savoir musical lorsqu'il dégage quelques morceaux d'identité sociale bien enfouis au fond de lui-même. Né au Québec, c'est à ce terrain qu'il s'attaque, dans le but de mieux saisir ce qui semble aller de soi pour les fabricants de succès. Dans ce livre, Gérald Côté aborde le problème du processus de création dans le contexte d'une structure économique mondiale. Il observe le jeu de la production de la musique populaire comme l'aurait fait un ethnologue devant l'inconnu.Dans son dernier ouvrage, "Jazz vu de l'intérieur", Gérald Côté s’est donné un autre objectif : tracer l’itinéraire ethnoculturel de ce style de musique qui compte parmi les plus marquants du XXe siècle. Deux grandes questions orientent son travail : qu’est-il pertinent de retenir pour mieux comprendre les significations des différents métissages afro-américains ? Quelles relations peut-on établir entre les idéaux des musiciens créateurs et leur musique?Le Jazz vu de l’intérieur donne donc une vision anthropologique et esthétique plutôt qu’historique de la musique afro-américaine, dont le jazz constitue une des formes les plus achevées. Gérald Côté replace les styles musicaux dans leurs contextes et prête une attention particulière aux dimensions sociale et culturelle des crises africaines-américaines, sans jamais perdre de vue la mécanique de diffusion instaurée par l’industrie américaine du divertissement. La perspective multidimensionnelle qui est la sienne renouvèle notre lecture du jazz.

Pages équivalentes