Jean Ferron (dominicain, 13.. ?-13..)

Pays :France
Langue :français ancien (842-ca.1400)
Naissance :13..
Mort :13..
Note :
Traduisit du latin en français
Dominicain de Paris. - Chapelain de Bertrand Aubert, de Tarascon (en 1347)
Jean Ferron et Bertrand Aubert ne nous sont connus que grâce à la dédicace de la traduction du livre de Jacques de Cessoles ; Alain Collet a recherché en vain d'autres documents sur l'écuyer et sur son chapelain
Autres formes du nom :Jehan Ferron (français ancien (842-ca.1400))
Joannes Ferron (latin)
Johannes Ferron (latin)
Voir plus
ISNI :ISNI 0000 0000 0092 8571

Ses activités

Traducteur1 document1 document numérisé

  • Allégorie morale d'un traité de jeu d'échecs, en 4 parties, écrite vers 1300. - Trad. en anglais, en français, en catalan, en italien, en néerlandais. - Plusieurs adaptations en allemand, en prose et en vers dont "Schachgedicht" de Heinrich von Beringen, vers 1330 et "Schachzabelbuch" de Konrad von Ammenhausen, terminée en 1337. - Adaptation anonyme en écossais du XVIe s., sous le titre "The buke of the chess". - Nombreux ms en latin. Première éd. latine connue, Utrecht, 1473

    Solatium ludi scacchorum avec Jean Ferron (dominicain, 13.. ?-13..) comme traducteur

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Le jeu des eschaz moralisé / Jacques de Cessoles ; trad. de Jean Ferron (1347) ; publ. par Alain Collet, 1999 (voir introd., p. 88-91)
  • Quétif et Échard. I, p. 625
    Scriptores Ordinis praedicatorum medii aevi / Thomas Kaeppeli, O.P. Vol. II, 1975, p. 421-422 : Johannes Ferron
    Bossuat 1951, n ° 5384 : Jean Fréron ; 2d suppl., 1961, n ° 7992 : Jean Ferron

Autres formes du nom

  • Jehan Ferron (français ancien (842-ca.1400))
  • Joannes Ferron (latin)
  • Johannes Ferron (latin)
  • Jean Fréron (français)

Pages équivalentes