Tomoyuki Yamashita (1885-1946)

Country :Japon
Language :japonais
Gender :masculin
Birth :Osugi (département de Kōchi, Japon), 08-11-1885
Death :23-02-1946
Note :
Général de l'armée impériale japonaise (durant la Seconde guerre mondiale). - Attaché militaire du Japon en Suisse, Allemagne, Autriche. - Inspecteur général de l'armée de l'air japonaise (en 1940). - Conquérant des possesions britanniques, Malaisie et Singapour. - Condamné à mort par un tribunal militaire américain à Manille, Philippines ; exécuté le 23 février 1946
Field :Art et science militaires
Histoire du reste du monde
Variants of the name :奉文 山下 (1885-1946) (japonais)
Yamashita Tomoyuki (1885-1946) (japonais)
山下 奉文 (1885-1946) (japonais)
See more
ISNI :ISNI 0000 0000 6637 1956

Documents about this author

Documents about the author Tomoyuki Yamashita (1885-1946)

Pages in data.bnf.fr

This page in data.bnf.fr lab

Sources and references

Sources

  • Documents by this author : Yamashita's ghost : war crimes, MacArthur's justice, and command accountability / Allan A. Ryan, cop. 2012
  • Ouvrages de reference : Web NDL Authorities, 2014
    Japan : an illustrated encyclopedia, 2 : M-Z, 1993
  • Catalogues de la BnF : BnF Service japonais, 2014-06-28

Variants of the name

  • 奉文 山下 (1885-1946) (japonais)
  • Yamashita Tomoyuki (1885-1946) (japonais)
  • 山下 奉文 (1885-1946) (japonais)
  • Tomoyuki Yamashita (1885-1946)
  • Hōbun Yamashita (1885-1946)

Wikipedia Biography

  • Le général Tomoyuki Yamashita (山下 奉文 Yamashita Tomoyuki) (né le 8 novembre 1885, exécuté le 23 février 1946 par pendaison) était un général de l'Armée impériale japonaise durant la Seconde Guerre mondiale. Il est l'équivalent de Rommel célèbre pour avoir conquis avec ses chars et 30 000 hommes les colonies britanniques de Malaisie et de Singapour, défendues par 120 000 soldats britanniques, indiens et australiens, ce qui lui a valu le surnom de « Tigre de Malaisie ».En 1945, il assuma également la défense des Philippines lors de la reconquête alliée.Le général Yamashita est exécuté à Los Baños aux Philippines le 23 février 1946, après un procès extrêmement controversé devant un tribunal militaire américain. La principale accusation se rapportait à des crimes de guerre commis aux Philippines (Massacre de Manille) par les troupes placées sous son commandement, qu’il n’avait pourtant pas ordonnés (il avait d'ailleurs donné des ordres qui, s'ils avaient été suivis, auraient pu empêcher ces atrocités).

Closely matched pages