BnF
BnF

Emmy Destinn (1878-1930)

Image from Gallica about Emmy Destinn (1878-1930)
Country :
Gender :
feminin
Birth :
26-02-1878
Death :
28-01-1930
Note :
Artiste lyrique (soprano dramatique)
ISNI :

Occupations

Soprano36 documents1 digitized document

Loading information

Documents about this author

Documents about the author Emmy Destinn (1878-1930)

Pages in data.bnf.fr

Related authors

This page in data.bnf.fr lab

Sources and references

Sources for the record

  • ... A nezapomeňte zcela na Vaši Emu Destinnovou... : 1878-1930 : [výstava, Národní Muzeum, 26. únor - 14. červen 1998] / [Jan Králík], 1998
  • Dict. biogr. des musiciens / Baker, Slonimsky, 1995
    Dict. des interprètes / A. Pâris, 1995

Variants of the name

  • Ema Destinnová (1878-1930)
  • Emmy Kittl (1878-1930)

Wikipedia Biography

  • Emmy Destinn, de son vrai nom Emmy Kittl, née le 26 février 1878 à Prague, à l'époque en Autriche-Hongrie, et morte le 28 janvier 1930 à Ceske Budejovice en Tchécoslovaquie, est une cantatrice d'opéra. Elle apprend d'abord le violon, puis le chant avec la mezzo Maria Löwe-Destinn, dont elle adopte le nom par reconnaissance. Elle débute à Dresde, puis à Berlin. Elle excelle dans le répertoire italien, mais aussi dans le répertoire wagnerien, et devient la protégée de Cosima Wagner. Elle chante le rôle-titre lors de la création de Salomé de Richard Strauss. Elle a les meilleurs ténors comme partenaire et Caruso la demande en mariage, mais elle préfère partager sa vie avec Dinh Gilly, un baryton franco-algérien.. Elle remporte ses plus grands succès à Londres et New-York. Elle revient chanter à Prague à la veille de la Guerre 1914-18 dans l'opéra patriotique de Smetana, Libuše. Les autorités autrichiennes l'assignent à résidence pour la durée de la guerre. Elle se met à écrire une pièce dramatique, Rahel. La Tchécoslovaquie devenue indépendante, elle prend le nom de Destinnová. Elle revient sur scène et continue à se produire en concert jusqu'en 1920. Emmy Destinn était une soprano dramatique de forte personnalité, à la voix puissante et profonde, au timbre captivant, le tout couronné par une rare intensité expressive. Un film tchèque de 1982, La Divine Emma, rappelle sa vie. Les billets de 2000 couronnes tchèques sont à son effigie.

Closely matched pages

Last update : 21/02/2014